Le Président du Faso désigné « Champion » de la vaccination : Les implications

76 0

La rencontre avec les journalistes à Kombissiri ce lundi 19 novembre 2018 avait aussi pour objectif de présenter le concept et le contenu de « champion » de la vaccination, titre dont le président du Faso Roch Marc Christian a été honoré par l’Alliance mondiale des vaccins, GAVI.

La désignation du président du Faso n’est pas fortuite. Le Burkina a la meilleure performance vaccinale dans la sous-région. Il est 1er suivi du Ghana. Aussi, le budget alloué à l’achat des vaccins est passé de 1,2 milliard  de F CFA en 2016 à 3 milliards en 2018 et il est prévu de passer à 4 milliards de FCFA en 2019.

Cependant, des défis restent à relever pour  maintenir et améliorer ces performances. « Chaque année, il y a des poches de rougeole dans certains districts à l’Est, au Centre-est. Cela est dû au fait que des enfants échappent encore à la vaccination à la deuxième année de vie; regrette, Isaïe Méda, directeur de la santé. Dès que l’enfant est en bonne santé et commence à jouer tout seul, la mère oublie ou ne s’intéresse plus à la vaccination ».

Au-délà de cette distinction honorifique, c’est un enjeu majeur national et international qui doit interpeller  les agents de santé et la population à s’impliquer. Pour ce faire, il confie que « le Burkina est en train de réfléchir à un carnet électronique de vaccination pour rappeler les enfants qui manquent à la vaccination ».

 « Le président du Faso choisi comme le champion est un engagement pour nous tous pour que le Burkina demeure toujours le leader en vaccination et surtout;  qu’on évite les poches d’épidémie qu’on a. Nous devons travailler à maintenir et améliorer nos performances», lance Isaïe Méda.

«Le président de son côté, poursuit-il, veut faire en sorte qu’au Burkina, aucun enfant ne meurt pour n’avoir pas reçu un vaccin dont il a besoin ».

Par ailleurs, ce titre implique au président de servir de modèle d’engagement politique en faveur de la vaccination auprès de ses pairs et de soutenir les investissements visant à améliorer l’accès universel à la vaccination. Il est, pour ce faire, attendu à Abou Dabi les 10 et 11 décembre 2019.

Revelyn SOME

Burkina24

.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre

Mali : Douze soldats tués

Posté par - 21 avril 2019 0
Les autorités militaires maliennes ont annoncé ce dimanche 21 avril qu’au moins 12 de leurs soldats ont été tués dans…