Paulo Duarte après Angola vs Burkina : « On n’a pas joué avec la force sur laquelle je comptais»

605 0

Les Étalons du Burkina sont tombés 2 à 1 en Angola dans le cadre de la 5e journée des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) 2019. A l’issue du match, seul Paulo Duarte s’est présenté en conférence de presse d’après match. Le technicien portugais reconnait que son équipe a manqué d’idées pendant le match.

Au milieu de terrain, les Angolais ont empêché les Étalons de jouer (Photo: Júnior Dimbu)

« Aujourd’hui, on a amélioré la qualité de notre équipe avec des joueurs. Mais il ne faut pas cacher qu’on a eu de grandes faiblesses. J’avais prévenu que l’Angola est une équipe difficile. On croyait que notre groupe était facile. Nous étions des favoris face à nos adversaires. Mais en football, il n’y a pas de match facile», a rappelé Paulo Duarte interrogé en conférence de presse d’après match à l’issue de cette défaite presque synonyme d’élimination, d’autant que les Étalons n’ont plus leur destin en main.

Battue 2 à 1 par l’Angola ce dimanche 18 novembre 2018 à Luanda, l’équipe burkinabè se trouve désormais à la troisième place à une journée de la fin des éliminatoires.  Comme l’a reconnu Paulo Duarte, les Étalons n’ont plus leur destin en main et doivent prier pour une contre-performance de l’Angola combinée à une victoire face à la Mauritanie lors de la dernière journée au Stade du 4-Août de Ouagadougou en mars 2019.

« Je n’aime pas dépendre des autres. Mais aujourd’hui, on dépend de l’adversaire. Nous sommes à deux points de l’Angola (…). Si la Mauritanie gagne (ndlr la Mauritanie s’est imposée 2 à 1 face au Botswana lors de cette 5e journée), on va dépendre de l’Angola.  Ce n’est pas à ça que nous devons penser. Ce à quoi nous pensons aujourd’hui, c’est de dire que nous sommes tristes. Nous sommes découragés aujourd’hui de perdre la possibilité de décider pour nous-mêmes », regrette Paulo Duarte.

Compter sur une victoire du Botswana

Pourtant, à l’issue du stage de préparation, l’ensemble de l’équipe a affiché une grande confiance au vu du travail abattu. Mais ce travail ne semble pas avoir payé puisque les Étalons ont manqué d’inspiration, notamment au niveau de l’attaque.

Et Paulo Duarte est d’accord : « On n’a pas joué à l’attaque avec la force et la qualité sur lesquelles je comptais. Il faut le dire. On n’a pas joué. On n’avait pas de grandes idées, surtout en première période. On a beaucoup travaillé devant avec Bayala et Pitroipa. Mais on n’a pas gagné de duels. On n’est pas entré dans la surface. On n’a pas dépassé le défenseur pour servir l’attaquant. On a manqué d’efficacité ». Selon Paulo Duarte, l’équipe était mieux en deuxième période mais a encaissé un but qu’il ne fallait. Ce qui de son avis a mis en difficulté son équipe et « motivé plus l’adversaire».

Les Étalons sont troisièmes de ces éliminatoires avec 7 points+2 derrière la Mauritanie déjà qualifiée avec 12points+2. L’Angola est deuxième avec 9 points+2. Le Botswana (4e) ne compte qu’un point acquis d’ailleurs face aux Etalons.

Boukari OUEDRAOGO

Burkina24

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre