Procès putsch : L’audition de « Golf » annoncée pour lundi

1510 0

Ils étaient tous impatients d’entendre enfin, en grand public, le général Gilbert Diendéré, présumé cerveau du coup d’Etat de septembre 2015 et président proclamé du Conseil national de la Transition (CND). Venu plus nombreux par rapport aux autres jours, le public est resté sur sa soif lorsque le président du Tribunal a accédé à la demande des avocats du général Diendéré dans la soirée du jeudi 22 novembre 2018, de différer l’audition de leur client.

Bien avant ces faits, l’assistance en encore écouté, dans la matinée du jeudi 22 novembre 2018, à l’interrogatoire à la barre de l’ancien bâtonnier de l’ordre des avocats, Me Mamadou Traoré, poursuivi, faut-il le rappeler, pour complicité d’attentat à la sûreté de l’Etat, meurtre et coups et blessures.

L’inculpé qui a affirmé être resté au moins une « quarantaine de minutes » au camp Naaba Koom II dans la nuit du 16 septembre 2015, vers 23h, a été contredit par le Parquet militaire. Selon celui-ci, se basant sur des déclarations de témoins, Me Traoré y serait resté après 00h. Que nenni rétorque l’inculpé qui est resté constant sur ses déclarations depuis son premier jour d’audition, le mercredi 21 novembre 2018.

A la suite de Me Traoré, l’un des présumés cerveaux du coup d’Etat de septembre 2015 a été appelé. Il s’agit du général Gilbert Diendéré, surnommé le « Golf », poursuivi pour attentat à la sûreté de l’Etat, meurtre, trahison, incitation à commettre des actes contraires au règlement et à la discipline et coups et blessures volontaires. L’accusé n’a pas pu prendre la parole. C’est l’un de ses avocats, Me Olivier Yelkouni qui a entamé les débats. L’avocat a demandé de différer l’audition de son client. Pour cause, Me Mathieu Somé, également constitué auprès du général Diendéré, est absent.

La requête est accordée par le président du Tribunal qui a renvoyé l’interrogatoire du général Diendéré au lundi 26 novembre 2018. Pour l’heure, l’audience qui a été suspendue le jeudi 22 novembre 2018 à 15h reprendra le vendredi 23 novembre 2018 avec l’audition de Faïçal  Nanéma.

Ignace Ismaël NABOLE

Burkina 24



Ignace Ismaël NABOLE

Journaliste reporter d'images (JRI).

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *