Boassa : Bisbille entre résidents et détenteurs de fiches d’attributions  

1760 2

Les résidents de l’arrondissement N°7, plus précisément dans la zone de Boassa dans la section 912 se sont regroupés en association pour protester contre les actes de déguerpissements. Ainsi, l’Association Namanegb Zanga a animé un point de presse ce dimanche 25 novembre 2018 pour présenter la situation qui prévaut dans la zone.

Les résidents de la section 912 de Boassa, dans l’arrondissement N°7 de Ouagadougou déplorent une situation conflictuelle. C’est dans ce sens qu’ils ont mis en place l’association Namanegb Zanga pour mieux se défendre. Selon l’association, les résidents sont victimes d’actes de déguerpissement par des détenteurs de fiches d’attribution.

Kalbila Derra, porte-parole des résidents de la section 912 de Boassa, a fait savoir qu’ils vivent actuellement un calvaire. Il a expliqué que la zone de Boassa section 912 a été recensée en 2009, mais n’a pas été attribuée officiellement.

Kalbila Derra, porte-parole des résidents de la section 912 de Boassa,
Kalbila Derra, porte-parole des résidents de la section 912 de Boassa,

« Comme le recensement a été fait, naturellement, les habitants attendent une attribution de parcelle. Au lieu de cela, la population est surprise de voir qu’il y a des gens qui viennent avec des fiches d’attribution pour dire qu’ils ont été attributaires de parcelle au niveau de la section 912 tandis que ceux qui vivent même dans ladite section n’ont pas été attributaires. Nous ne comprenons pas cette situation.

Normalement, quand on est recensé on doit être attributaire. On ne peut pas nous recenser et attribuer les parcelles à des gens qui ne vivent pas ici. Non ! Nous ne pouvons pas accepter cela. Ce qui est le plus écœurant, c’est que l’ancienne maire de l’arrondissement, Séraphine Ouédraogo, avait affirmé qu’il n’y a pas eu d’attributions officielles de parcelle dans la section 912. Mais aujourd’hui, nous ne comprenons pas pourquoi des gens viennent dire qu’ils sont attributaires », a-t-il dépeint la situation dans la section 912 de Boassa.

L’association a cité la délibération N°2018-003/CO/ARRDT7/M/SG/SAA/ portant suspension de signature des fiches d’attributions de la section 912 de Boassa et de toutes nouvelles constructions dans l’arrondissement N°7 de Ouagadougou.

Pour Mathurin Nikiéma, membre de l’association, une plainte sur cette affaire a été déposée auprès du procureur du Faso près du tribunal de grande instance de Ouagadougou enregistrée sous le N°2641P du 8 juin 2018 et transférée à la police judiciaire de Wemtenga.

Par ailleurs, l’association demande purement et simplement l’annulation des attributions des parcelles au niveau de la section 912.

Jules César KABORE

Burkina 24



Article similaire

Il y a 2 commentaires

  1. C’est les anciens voleurs qui viennent réclamer leurs butins maintenant.c’est grave quoi !Apparemment on nous prend pas au sérieux.😡😡😡

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *