Général Diendéré : « Zida voulait que l’armée suive sa volonté »

1847 10

L’audition du Général de Brigade Gilbert Diendéré a débuté ce lundi 26 novembre 2018 devant le Tribunal militaire de Ouagadougou. Les six premières heures de l’audition du présumé cerveau du coup de force de septembre 2015 ont été exclusivement consacrées à ce que lui-même qualifie de contexte ayant précédé les évènements. Contexte pourtant dans lequel le Président du Conseil national pour la démocratie (CND) charge longuement l’ancien Premier ministre Yacouba Isaac Zida.

9 heures 7 minutes. Gilbert Diendéré est appelé à la barre. L’ancien Chef d’Etat-major particulier de la Présidence du Faso pendant 21 ans a pour conseils la SCPA Somé et associés, Maître Yelkouni, Maître Bernard du Barreau de la Côte d’Ivoire et Maître Jean du Barreau du Togo. Né le 3 juillet 1958, l’ancien patron des renseignements au Burkina Faso est marié et père de deux enfants.

Commandeur de l’ordre national et décoré d’une dizaine de médailles, le Général Diendéré se dit jamais condamné. Dans cette affaire de putsch CND, le patron historique et père spirituel du régiment de sécurité présidentielle (RSP) est poursuivi pour cinq faits : attentat à la sûreté de l’Etat, meurtres, coups et blessures volontaires, incitation à commettre des actes contraires à la discipline, entretien d’intelligence avec des forces extérieures dans le but de consommer l’attentat à la sûreté de l’Etat.

6 heures pour contextualiser les évènements de septembre 2015

A la question du Juge de savoir si le prévenu reconnaît les faits à lui reprochés, il prend la parole en commençant par saluer le Tribunal tout protocole respecté, s’incliner devant la mémoire des disparus et souhaiter prompt rétablissement aux blessés.

« Je n’ai ni planifié, ni commandité, ni organisé, ni exécuté ce que d’aucuns appellent coup d’Etat. J’ai assumé une situation donnée sur conseils des sages médiateurs et sur accord de la haute hiérarchie militaire. J’ai posé des actes dont les qualificatifs peuvent être discutés en droit », a-t-il déclaré sans dire formellement s’il plaide coupable ou non.

Considéré comme le « Grand Officier militaire qui sait tout, mais qui ne dira rien », le Général Diendéré s’est pourtant expliqué ce 26 novembre 2018. A l’entendre, le 16 septembre 2015, des éléments du RSP ont fait irruption dans la salle du Conseil des ministres, interpellant des autorités de la Transition. Et que devant cette situation, une réunion de la hiérarchie militaire a été organisée notamment en présence de l’ancien Président du Faso, Jean Baptiste Ouédraogo, et de Monseigneur Paul Ouédraogo.

« Moi-même, je n’ai pas été associé au départ »…

« En raison de la vacance du pouvoir, il a été proposé à l’armée d’assurer la gestion du pouvoir. Cette version n’a pas été contestée par la haute hiérarchie militaire. C’est suite à cela que je me suis proposé. Moi-même, je n’ai pas été associé au départ. Si on devait laisser les Officiers et Sous-Officiers gérer le pouvoir, ça n’allait pas être une bonne chose », a-t-il indiqué avant d’ajouter qu’il a assumé le coup de force afin d’éviter un bain de sang.

Pour Gilbert Diendéré, la situation a été créée pour une bonne cause, même s’il dit ne pas vouloir justifier le coup d’Etat. « Les soldats du RSP n’ont pas avalé du Tramadol pour le faire. Ils l’ont fait parce qu’il y avait une situation. Yacouba Isaac Zida voulait contrôler les démembrements de la société et de l’administration », a-t-il déploré.

A en croire les dires du Général à la barre, l’ancien Premier ministre voulait non seulement prolonger la date des élections de 2015, mais faisait des nominations de complaisance, et surtout avait des accointances avec des OSC. « Zida avait voulu mettre l’armée à son pas. Il voulait que l’armée suive sa volonté, sa volonté de diviser pour mieux régner. Comme il n’arrivait pas à contrôler le Corps, il a financé des OSC et organisé des campagnes de dénigrements et de d’intoxication du RSP et du Général Diendéré », a désapprouvé « Golf ».

Son audition suspendue vers  17h 15 se poursuit demain 27 novembre 2018 à 9h. Le présumé cerveau du coup de force de septembre 2015 continuera avec la narration de sa version des faits avant de répondre aux questions des différentes parties prenantes dans ce procès.

Noufou KINDO et Ignace Ismaël NABOLE

Burkina 24



Noufou KINDO

@noufou_kindo s'intéresse aux questions liées au développement inclusif et durable. Il parle Population et Développement.

Article similaire

There are 10 comments

  1. Je pense que le général dit la vérité il parle pas pour sauver sa peau ces juste nous fair comprend la vérité de ce pays

  2. Qui d’ autre dans ce pays a mis l’ armée sous sa coupe si ce n’ est toi Gilbert . Tu faisais roi, l’ officier que tu voulais . Les gens avaient peur de toi à cause des massacres de Koudougou que toi et Bonkian le prédicateur avez fait . Maitre Somé t’ a mal conseillé et tu veux faire porter le fardeau sur le dos des autres et les entrainer avec toi . Souviens toi que tu as dit que tu as pris le pouvoir pour corriger une injustice .Donc assumes toi monsieur le général.

  3. Traore Pauline |

    Vous n’avez encore rien compris. C’est Golf seul qui a raconté son histoire pour attendrir le peuple face à la plus grande forfaiture de tous les temps. Donc c’est le conseil des sages qui lui a donné les 85 millions pour corrompre la bande de mercenaires à sa solde ? C’est aussi le même conseil qui donné aux hommes le droit de mettre des cagoules pour intervenir à l’intérieur du territoire ?
    Évitez de nous servir de tels torchons quand il s’agit de questions sérieuses. De toute façon tout le monde connaît le sort réservé aux putchistes même lorsque ce n’est pas formellement avéré. Ton général peut nous écrire une thèse en tire sur le sujet. Qu’il continue à se masturbé devant la cour ( tout le monde n’a pas cette chance surtout si le bourreau s’appelle DIENDERE) personne ne le suivra dans ses sornettes. Personne n’est dupe notre monsieur veut gagner du temps tout en comptant sur un improbable retournement de situation. Ni vos geremiades ni vos rêveries ne nous pourrons nous distraire sur la voie de la vérité et la justice. L’armée que vous avez mis 27 ans à détruire au profit d’une bande de voyous et de mercenaires (dans leur propre pays) se mettra debout face aux hordes de gibiers de potence que vous avez dressés contre la patrie.
    Le pouvoir MPP dont vous parlez est d’ailleurs trop laxiste voire même complaisant avec des gens qui ne méritent que le juste châtiment réservé aux traîtres.
    Camarades restons vigilants !!!

  4. Traore Pauline |

    Vous n’avez encore rien compris. C’est Golf seul qui a raconté son histoire pour attendrir le peuple face à la plus grande forfaiture de tous les temps. Donc c’est le conseil des sages qui lui a donné les 85 millions pour corrompre la bande de mercenaires à sa solde ? C’est aussi le même conseil qui donné aux hommes le droit de mettre des cagoules pour intervenir à l’intérieur du territoire ?
    Évitez de nous servir de tels torchons quand il s’agit de questions sérieuses. De toute façon tout le monde connaît le sort réservé aux putchistes même lorsque ce n’est pas formellement avéré. Ton général peut nous écrire une thèse en tire sur le sujet. Qu’il continue à se masturbé devant la cour ( tout le monde n’a pas cette chance surtout si le bourreau s’appelle DIENDERE) personne ne le suivra dans ses sornettes. Personne n’est dupe notre monsieur veut gagner du temps tout en comptant sur un improbable retournement de situation. Ni vos geremiades ni vos rêveries ne nous pourrons nous distraire sur la voie de la vérité et la justice. L’armée que vous avez mis 27 ans à détruire au profit d’une bande de voyous et de mercenaires (dans leur propre pays) se mettra debout face aux hordes de gibiers de potence que vous avez dressés contre la patrie.
    Le pouvoir MPP dont vous parlez est d’ailleurs trop laxiste voire même complaisant avec des gens qui ne méritent que le juste châtiment réservé aux traîtres.
    Camarades restons vigilants !!!

  5. Je pense que le général dit la vérité il parle pas pour sauver sa peau ces juste nous fair comprend la vérité de ce pays

  6. Qui d’ autre dans ce pays a mis l’ armée sous sa coupe si ce n’ est toi Gilbert . Tu faisais roi, l’ officier que tu voulais . Les gens avaient peur de toi à cause des massacres de Koudougou que toi et Bonkian le prédicateur avez fait . Maitre Somé t’ a mal conseillé et tu veux faire porter le fardeau sur le dos des autres et les entrainer avec toi . Souviens toi que tu as dit que tu as pris le pouvoir pour corriger une injustice .Donc assumes toi monsieur le général.

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *