Marche du 29 novembre : L’UGEB sera de la partie

1418 0

Dans cette déclaration, l’Union générale des étudiants du Burkina (UGEB) annonce sa participation à la marche du 29 novembre 2018.

Le conseil des ministres en sa séance du jeudi 8 novembre 2018 a pris la grave décision d’augmenter le prix des hydrocarbures sur toute l’étendue du territoire burkinabè. Cette hausse est de 75F sur le litre d’essence et de gasoil à la pompe. Cela intervient à un moment où les populations vivent déjà les affres de la vie chère. 

Pour expliquer cette décision impopulaire, le gouvernement avance des raisons fallacieuses en affirmant que le cout du baril du pétrole a flambé à l’international, que la SONABHY présente des tensions de trésorerie dues à plus de 250 milliards de francs CFA de dette, et qu’il faut soutenir l’effort de guerre. Pourtant depuis 2012 le gouvernement         a proposé que le prix du carburant soit maintenu à un certain écart pour permettre à la SONABHY d’engranger des bénéfices afin de pouvoir faire face  aux hausses éventuelles. Quelques années après, le prix du baril a connu une baisse de plus de cinquante pour cent à l’international, mais sous la pression de la CCVC le gouvernement n’a consenti qu’une baisse de 50F alors que la coalition exigeait une baisse d’au moins 100F.  Toute chose qui confirme l’idée selon laquelle les sociétés d’Etat comme la SONABHY sont de véritables vaches laitières des dignitaires. Il faut inscrire cette hausse dans la logique des injonctions des institutions financières internationales à savoir le FMI et la Banque mondiale.

Cette nième provocation du MPP intervient par ailleurs à un moment où la jeunesse estudiantine et scolaire de notre pays vit la limite du supportable avec l’application des mêmes politiques sur le plan de l’éducation. C’est ainsi qu’après s’être battu pour la création d’un système de transport pour les étudiants, les autorités universitaires fidèles à leurs maitres à penser du MPP, rendent cela inaccessible aux enfants du peuple. Par ces mesures, le pouvoir MPP et alliés montre sa nature véritable, c’est-à-dire un pouvoir néocolonial et antisocial. 

Il est en train de démontrer donc qu’il est un élève exemplaire des institutions financières internationales.

Face à cela nous devons nous organiser et protester énergiquement en nous mobilisant massivement le jeudi 29 novembre pour répondre à  l’appel de la CCVC afin de :

  • faire barrage à ces politiques impopulaires des anciens nouveaux dirigeants ;
  • exiger le retour aux anciens prix des hydrocarbures ;
  • continuer le combat pour  l’amélioration de nos conditions de vie et d’étude ;
  • s’organiser et exiger que le transport des étudiants soit fait à un cout social.

C’est pourquoi L’UGEB appelle l’ensemble des étudiants burkinabè à se mobiliser massivement à travers ses sections et se joindre à notre peuple pour le succès de la journée nationale de protestation.

Non aux politiques anti sociales du pouvoir néocolonial du MPP !

En avant pour l’amélioration de nos conditions de vie et d’étude !!

En avant pour le succès de la journée nationale de protestation !!!

Vive l’UGEB !!!

Pain et liberté pour le peuple !!!!

Ouagadougou le 28 novembre 2018

Le Comité Exécutif



B24 Opinion

Les articles signés B24 Opinion sont soumis par nos lecteurs et/ou des libres penseurs et n'engagent que la responsabilité de leurs auteurs.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *