Banfora: L’école primaire de Kiribina fait ses adieux aux paillottes

1404 0

L’école primaire publique de Lénayé à Kiribina, dans la Commune de Banfora, a été inaugurée le samedi 8 décembre 2018. La cérémonie, placée sous la présidence du Secrétaire général du ministère en charge de l’éducation nationale, Pr Kalifa Traoré, a drainé du monde.

Coup de gueule | « Comoé : L’école de Kiribina Lénayé a 5 ans sous paillote ». C’est le titre d’une opinion publiée sur Burkina24 le 30 juillet 2018 dans laquelle un fils de la localité, Abdoulaye Fundjé Traoré, s’indignait de la situation de cette école primaire publique. Le combat de l’activiste, soutenu par plusieurs autres utilisateurs des réseaux sociaux, a payé quelques mois plus tard.

C’est en effet un joyau composé de trois salles de classes équipées de tables-bancs et d’un bureau qui a surgi en quelques semaines de travaux. Ceci, grâce au soutien de l’Association « Amitiés France Burkina » aidée par les populations à travers l’apport des agrégats, de l’eau et de la main d’œuvre. L’infrastructure a été inaugurée ce samedi 8 décembre 2018 dans la localité.

Le rêve des populations du village situé au secteur 13 de Banfora est ainsi devenu une réalité. Un joyau avec tout l’équipement nécessaire est offert aux élèves. La joie de la population est inestimable, à l’image du délégué des bénéficiaires, Djakaridja Tou, par ailleurs Conseiller du village.

Un hommage à Abdoulaye Fundjé Traoré qui « a levé le lièvre »…

« Notre joie est incommensurable, car nos enfants étudieront dans la quiétude à l’abri du vent et de la pluie », s’est-il réjoui. « Le cri de cœur des populations a été entendu. Nous sommes reconnaissants pour les efforts fournis », a ajouté le Parrain de la cérémonie, Issa Soulama. Le Secrétaire général du MENA, Pr Kalifa Traoré, a tenu à rendre un hommage particulier à Abdoulaye Fundjé Traoré qui « a levé le lièvre ».

« Il nous aide à déceler les insuffisances que nous avons omises dans le feu de l’action. C’est notre ami », a-t-il dit. A en croire le représentant du ministre de l’éducation nationale, l’on arrivera à bout des écoles sous paillottes, même si certains trouvent le temps de résorption de ces écoles assez long. Il a remercié les responsables de l’association « Amitiés France Burkina » qui, selon les données, est à 300 bâtiments scolaires au Burkina Faso pour 10.000 enfants depuis 1997 et pour plus de 900 millions de francs CFA investis.

Le SG du Département en charge de l’éducation a également invité les autres “amis du pays” à emboîter le pas aux donateurs du jour. Paul Deswarte, le porte-voix de l’association donatrice, a appelé les parents d’élèves à la scolarisation des enfants afin que ces nouvelles classes soient prises d’assaut. « Nous allons tout mettre en œuvre pour que l’école profite à tout le monde », a promis le Directeur de l’école, Moussa Coulibaly, sous les ovations du public.

Noufou KINDO

Burkina 24

Noufou KINDO

@noufou_kindo s'intéresse aux questions liées au développement inclusif et durable. Il parle Population et Développement.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *