Ecole primaire de Pougner-Kougri : L’Onatel-SA réhabilite des classes sous paillotes

2087 0

L’Office National des Télécommunications (ONATEL-SA) en présence du ministre de l’Education Nationale et de l’Alphabétisation (MENA) et de la ministre en charge de développement numérique, a procédé dans la matinée du 8 décembre 2018, dans la commune de Nobéré, à l’inauguration du nouveau joyau qu’il a offert à l’école primaire publique de Pougner-Kougri.

Ce samedi 8 décembre 2018, les populations de Nobili, dans la commune de Nobéré, région du Centre-Sud, étaient en liesse. Les autorités administratives, coutumières et religieuses, les parents d’élèves, le corps enseignant et les jeunes scolaires de l’école primaire publique de Pougner-Kougri portant des tee-shirts à l’effigie de l’ONATEL-SA, sont sortis accueillir leur nouveau joyau, offert par ONATEL-SA.

Coupure symbolique du ruban

Cet établissement primaire, qui disposait de six (6) salles de classe dont trois (3) classes sous paillotes, vient d’être doté non seulement d’une infrastructure adéquate mais aussi d’équipements scolaires d’une valeur d’une soixantaine de millions de FCFA. Il s’agit, selon le donateur, le directeur général de l’ONATEL-SA, Sidi Mohamed Naïmi, « d’un bâtiment de trois (3) classes entièrement équipées, d’un bureau, d’un magasin, de latrine scolaire, d’un logement d’enseignant et d’une cuisine pour un coût total de 60 millions de FCFA ». En plus de cette infrastructure, des kits scolaires d’une valeur de 3 millions ont également été offerts aux écoliers.

A en croire le ministre de l’Education National et de l’Alphabétisation, Stanislas Ouaro, président de la cérémonie d’inauguration, « cette action vient résoudre deux problèmes. Il y a d’abord l’élimination des classes sous paillotes qui est un vaste programme du chef de l’Etat que nous mettons en œuvre avec l’accompagnement de nos partenaires dont l’ONATEL-SA. Ensuite la normalisation des écoles incomplètes ».

Des kits ont été remis aux élèves

C’est un « sentiment de soulagement avec une très grande satisfaction » qui anime, non seulement les élèves, mais aussi le corps enseignant, si l’on s’en tient aux propos du directeur de l’école de Pougner-Kougri, Sylvain Sibiri Kaboré. « Si vous aviez visité les classes, vous comprendrez dans quelles conditions, les enseignants ont dû travailler pendant quatre (4) ans», a-t-il expliqué.

Pour lui, ce joyau va sans doute contribuer à un bon rendement de l’enseignement car,  « cela va premièrement diminuer les pertes de temps, puisque généralement, les salles de classe sont délabrées au début de l’année et il faudra attendre que les parents viennent faire des réfections pour nous permettre de débuter l’année scolaire. Et le plus souvent, on commence après le deuxième mois du premier trimestre. Deuxièmement, il y a les intempéries. Avec la fraîcheur, si l’on rentre en classe, on ne peut pas commencer les cours. Aussi à une certaine heure, il fait déjà sombre, on ne voit presque rien. A partir donc de 16 heures, on est obligé d’arrêter les cours».

Une “petite” contribution 

Les autorités coutumières et l’ensemble des conseillers municipaux dont le maire de Nobéré, Joseh Zoungrana, ont apprécié positivement le geste de l’ONATEL, qui va en droite ligne de la résolution  de leur souci majeur d’atteindre le taux 0% de classes sous paillotes dans la commune. Le chef de village de Pougner-Kougri a aussi posé d’autres doléances, à savoir un jardin pour l’école, un forage, la réfection des tables-blancs et une clôture, entre autres.    
C’est un geste qui n’est pas fortuit selon le donateur. « Le choix porté sur cette commune de Nobéré a été fait en coordination avec le ministère de l’éducation nationale pour tout simplement apporter notre petite contribution au programme qui est plus vaste et qui est actuellement réalisé par le Gouvernement », a indiqué le directeur général  de l’ONAteL-SA, Sidi Mohamed Naïmi.

Autorités et élèves ont remercié le donateur l’ONATEL SA

Il a noté qu’il s’agit de la toute première action de l’ONATEL, en termes d’infrastructure dans le cadre de son engagement sociétal.

Plus de 2000 écoles sous paillotes au niveau national, dont sept (7) dans la commune de Nobéré, attendent toujours d’être normalisées.

La journée d’inauguration a donc été ponctuée d’allocutions des officiels, de récital d’élèves, de visite guidée dans les anciens et nouveaux édifices de l’école de Pougner-Kougri, auréolés de prestations de troupes traditionnelles et de l’humoriste, son excellence Gerad.

Saga SAWADOGO (stagiaire)

Burkina24



Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *