Assassinat de Norbert Zongo : Koudougou n’a pas oublié

209 0

Le Collectif des organisations démocratiques de masse et de partis politiques (CODMPP) et la coordination de la Coalition nationale de lutte contre la vie chère, la corruption, la fraude, l’impunité et pour les libertés (CCVC) de la province du Boulkiémdé ont battu le pavé le jeudi 13 décembre 2018 pour réclamer vérité et justice pour Norbert Zongo et ses trois compagnons d’infortune.

Partis du théâtre populaire de Koudougou, les marcheurs ont arpenté les artères de la ville de Koudougou, pour se retrouver au haut commissariat du Boulkiémdé, où ils ont remis un message à Amidou Soré Haut-commissaire de la province. Les marcheurs se sont repliés au théâtre populaire pour les déclarations et une causerie débat.

Selon le président de la section provinciale du CODMPP Kisito Dakio, cela fait 20 ans que Norbert Zongo et ses trois compagnons, son frère Ernest Yembi Zongo, son ami Blaise Ilboudo et son chauffeur Abdoulaye Nikiéma dit Ablassé ont été lâchement assassinés puis brûlés à quelques encablures de Sapouy.

Ce quadruple assassinat d’une rare barbarie a indigné le peuple burkinabè et les démocrates à travers le monde et a constitué l’élément déclencheur de la crise révolutionnaire qui secoue jusqu’à ce jour  le Burkina. Aux lendemains de cet assassinat, a été créé le CODMPP qui a canalisé le mouvement « trop c’est trop ».

En 20 ans, il y a eu des victoires d’étapes comme  l’insurrection populaire, la réouverture du dossier et l’inculpation de trois des suspects sérieux identifiés par la commission d’enquête indépendante, l’avis favorable de la justice française à l’extradition de Paul François Compaoré. Malgré ces victoires  et les baptêmes de rue et d’université au nom de Norbert Zongo, ils disent rester vigilants.   La vérité et la justice sont toujours attendues.

 Michel YAMEOGO

Pour Burkina24

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article du même genre

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *