« Norbert Zongo a payé pour la démocratisation au Burkina Faso »

1359 0

A l’occasion de la commémoration du 20e anniversaire de l’assassinat de Norbert Zongo et ses compagnons d’infortune, le Collectif des organisations de masse et des partis politiques (CODMPP) et la Coalition contre la vie chère (CCVC) ont tenu une marche-meeting ce jour jeudi 13 décembre 2018.

Placée sous le thème « 20 ans après, renforçons la lutte pour la vérité et la justice pour Norbert Zongo et ses compagnons et contre l’impunité des crimes de sang et des crimes économiques », cette commémoration se tient dans un contexte national marqué par l’approfondissement de la crise que traverse le Burkina Faso depuis  le  13 décembre 1998.

Selon la CODMPP et la CCVC, « c’est une crise qui se manifeste également encore par des luttes multiples et multiformes de diverses couches populaires confrontées à la vie chère, sur fond de misère ambiante et de paupérisation diffuse de populations des villes et campagnes ».

Dans ces conditions le collectif et la CCVC situent les responsabilités. « Ils rappellent donc le gouvernement à ne pas oublier que le peuple a réalisé une insurrection populaire en octobre 2014 et il importe qu’à travers les actes et dans la conduite, que les autorités aient constamment à l’esprit, les pertinentes dispositions de l’article 35 soulignant que : “quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs”.

Pour Alpha Barry,  ministre des affaires étrangères présent au meeting,  la mémoire du journaliste est à honorer « parce que Norbert Zongo a payé pour la démocratisation au Burkina Faso ».

Concernant l’extradition de François Compaoré sur qui pèse un mandat d’arrêt de la justice burkinabè et actuellement sous contrôle judiciaire en France, le ministre Alpha Barry a rappelé que le Président Roch Kaboré avait abordé ce sujet avec le Président français Emmanuel Macron lors de sa visite au Burkina. L’ancien journaliste de radio rassure que «le gouvernement va toujours jouer sa partition » dans le cadre de cette affaire.

Dahma ILBOUDO (stagiaire)

Burkina24



Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *