Burkina : Dialogue de corps sur le langage de la migration

99 0

Le centre artistique « La termitière » abrite du 15 au 22 décembre 2018 la 12ème édition du « Festival dialogue de corps ». Initiée depuis 1997,   cette manifestation est devenue un rendez-vous incontournable de la création chorégraphique en Afrique. Il se penche cette année sur les défis de l’humanité.

Cette édition  traite de la problématique de la migration à travers le thème « territoire et imaginaire ». A la question sur le choix du thème, le directeur artistique, Salia Sanou s’explique : « par cette réflexion, nous voulons exprimer un état du monde et dire comment la danse contemporaine peut aiguiser le regret, éveiller les esprits et engager un mouvement personnel et collectif qui se doit de rester la force vive ».

Il renchérit que « l’édition de cette année est celle de la maturité où l’artiste se questionne sur son environnement et nous pensons que nous allons pouvoir dialoguer avec tout le public, avec tous les festivaliers ».

Plusieurs activités sont enregistrées pendant le festival.  Les spectacles de danse, la table ronde autour de la thématique du festival, des expositions et le marché des arts chorégraphiques figurent sur la liste.

Le souhait pour le prometteur Salia Sanou, c’est de pouvoir créer un marché. Il permettra aux artistes de vendre, de présenter ailleurs leur création dans le but de se faire valoriser et de rencontrer des promoteurs qui financent surtout  afin que « l’artiste vive de son talent ».

Dahmata ILBOUDO (stagiaire)

Burkina 24

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.
.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre

Mali : Douze soldats tués

Posté par - 21 avril 2019 0
Les autorités militaires maliennes ont annoncé ce dimanche 21 avril qu’au moins 12 de leurs soldats ont été tués dans…