Sommet interparlementaire G5 Sahel : Un Comité pour plus d’actions

398 0

Une délégation parlementaire conduite par le Président Alassane Bala Sakandé a pris part au sommet interparlementaire sur le G5 Sahel à Paris en France le 13 décembre 2018. Le sommet a permis de préciser le rôle  des parlements pour faire réussir les partenariats internationaux du G5 Sahel, et a accouché d’un comité interparlementaire G5 Sahel.

 Les travaux du sommet se sont ouverts dans salle Lamartine au Palais Bourbon sous la présidence de Richard Ferrand, Président de l’Assemblée nationale française, en présence des présidents des Assemblées nationales du Niger (Ousseini Tinni), de la Mauritanie (Cheikh Ould Baya), du Tchad (Haroun Kabadi), du Burkina Faso (Alassane Bala Sakandé), de l’Italie (Roberto Fico) ; du vice- président de la commission des affaires étrangères ( Jacques Maire) ; des parlementaires invités ; des chefs militaires ; et des représentants des partenaires techniques et financiers du G5 Sahel.

Aux côtés des parlementaires des pays du G5 Sahel et des pays contributeurs de l’Alliance Sahel et du parlement européen, les députés burkinabè ont eu des échanges avec l’ensemble des acteurs  du développement et de la sécurité au Sahel. L’ensemble des parlementaires tout en reconnaissant la nécessité d’une contribution accrue des parlements à la dynamique du G5 Sahel, ont débattu avec les représentants des partenaires techniques et financiers et des forces de sécurité des différents domaines abordés dans la résolution « renforcer le contrôle parlementaire pour faire réussir le G5 Sahel ».

A l’issue des échanges nourris, ils ont appelé à l’effectivité du droit d’information des parlementaires à l’égard des forces de sécurité nationales, régionales et internationales ; à une meilleure association des parlementaires aux politiques de développement ; et à un renforcement capacitaire des parlements en matière de contrôle et d’évaluation. Les parlementaires ont souhaité voir reconnu le rôle des femmes dans le développement et la sécurité. Les forces de sécurité se sont montrées ouvertes à la démarche de transparence engagée par les parlementaires et les partenaires ont accueilli positivement  la contribution des parlements dans l’amélioration de la gouvernance.

Pour mieux assurer le suivi et la mise en œuvre des différentes recommandations issues de la résolution, les participants ont créé un Comité interparlementaire G5 Sahel, composé des représentants des pays bénéficiaires et contributeurs. Le président de l’Assemblée nationale de la République du Niger, Ousséini Tinni, a été désigné pour diriger le Comité interparlementaire G5 Sahel.

En marge du sommet sur le G5Sahel et dans le registre de la coopération parlementaire bilatérale, le Président de l’Assemblée nationale du Burkina Faso, Alassane Bala Sakandé, a été reçu en audience par son homologue français, Richard Ferrand, le 13 décembre 2018 à l’hôtel de Lassay. Les deux personnalités ont passé en revue des sujets d’intérêts communs.

Direction des médias de l’Assemblée nationale

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre