Affrontements au Centre-Nord : 46 personnes tuées (ministre)

737 0

46 personnes ont perdu la vie dans la région du Centre-Nord suite à des affrontements. Le porte-parole du gouvernement Remis Dandjinou a donné l’information lors d’une déclaration lue à la RTB Télé ce 4 janvier 2019.

Le gouvernement a actualisé le bilan des décès lors des affrontements entre communautés dans la région du Centre-Nord. Selon Remis Dandjinou, porte-parole du gouvernement, 46 personnes ont perdu la vie, précisant que ce bilan est toujours provisoire.

 « Le gouvernement condamne avec fermeté ces violences », a déclaré le ministre de la communication, qui précise qu’une «action judiciaire est en cours pour déterminer les responsabilités et les traduire devant la justice ».

Quant aux victimes, il a rassuré que des dispositions sont prises pour leur exprimer la compassion de la nation.

Remis Dandjinou a exhorté les Burkinabè « à ne pas céder à ces provocations ». « Notre pays a toujours connu une cohésion pacifique entre ces populations. Ces actions ignobles n’ont que pour seul objectif d’entamer la cohésion et l’union nationale. L’objectif recherché par les terroristes est de diviser nos populations qui vivent en parfaite intelligence », a-t-il indiqué.

A noter que tout a commencé dans la nuit du 31 décembre 2018 au 1er janvier 2019, où le chef du village de Yirgou au Centre-Nord et 7 autres personnes ont été assassinés par des terroristes. Lors des  représailles ou « la poursuite  des terroristes », selon les termes du ministre Dandjinou, les membres de la communauté peulh  ont été pris à partie dans plusieurs villages.

Burkina24

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre