Les 10 personnalités sportives de l’année au Burkina

790 2

Plusieurs personnalités ont animé la vie sportive du Burkina pendant l’année 2018. Dans ce classement, le champion de logt life se dégage comme la première personnalité sportive pour avoir inscrit le nom du Burkinapour la première fois dans le livre Guinness des records.

Iron Biby a marqué l’année 2018 par ses performances

1er : Iron Biby 

 L’haltérophile burkinabè, Cheick Ahmed Al-Hassan Sanou dit Iron Biby a inscrit pour la première fois le nom du Burkina dans le livre Guinness des records en septembre 2018, en battant le record de la pompe en continu en soulevant une personne et réalisant des pompes pendant une minute. Le Burkinabè a battu ce record qui était de 45 répétitions en faisant 69.

Iron Biby est également co-champion du  monde de power logt life en avril 2018. Ces performances et les sorties médiatiques du natif de Bobo-Dioulasso ont contribué à décomplexer les personnes de fortes corpulences qui trouvent à travers lui un guide et un exemple.

Fabrice Zango est l’un des athlètes burkinabè qui progressent le plus

2e Fabrice Zango 

Médaillé d’or au triple saut aux jeux de la francophonie en 2017, Fabrice Zango a remporté le titre de champion d’Afrique au triple avec 17,11m, en effaçant ses mauvais souvenirs des mondiaux ratés à Angleterre pour des raisons de visas.

En plus de cela, cette même année, le Burkinabè a aussi battu le record du championnat du monde de triple saut en salle (17,11m) et a occupé la deuxième place (17,02m) à la Coupe continentale à Ostrava en représentant l’Afrique à cet évènement. Fabrice Zango allie bien sport et étude puisqu’il est le major de sa classe pour ses études en ingénierie.

3e Bertrand Traoré 

Il est le seul Burkinabè qui évolue régulièrement dans l’un des cinq grands championnats européens. Le médaillé de bronze de la CAN 2017 alterne le bon et le moins bon. Mais ses apparitions ou son absence font l’objet de commentaires dans la presse comme sur les réseaux sociaux. Il est celui, actuellement, qui fait parler  le plus du Burkina dans les championnats européens.

Mathias Sorgho a remporté le maillot jaune du Tour du Faso 2018

4e Mathias Sorgho 

Vainqueur du Tour du Faso 2018, l’étudiant cycliste a permis au Burkina Faso de reconquérir le maillot jaune. Il aurait pu occuper un meilleur classement mais cette année, le Tour du Faso a été diminué par l’absence de grands ténors comme le Maroc, l’Érythrée ou le Rwanda qui auraient pu relever encore plus le niveau de la compétition.

Mathias Sorgho bénéficie également d’une fédération burkinabè de cyclisme bien  structurée qui a su développer des stratégies de sponsoring pour organiser régulièrement des compétitions sur l’avenue Charles de Gaules.

5e La Fédération burkinabè de handball 

Cette fédération est l’une des mieux organisées depuis une dizaine d’années maintenant. Elle est la seule qui réussit chaque année à organiser les championnats des petites et grandes catégories. Malgré des moyens modestes et pas forcément au-delà des autres fédérations, elle avait réussi même la saison précédente à qualifier une équipe junior au championnat du monde de cette catégorie.

Avec son centre Salitas, Yacouba Ouédraogo est en train de réussir là où les “grands” ont échoué

6e Yacouba Ouédraogo (Salitas) : Grâce à son club Salitas qu’il vient de créer, l’ancien ministre des sports et des loisirs du Burkina Yacouba Ouédraogo a remporté la Coupe du Faso 2018 et joué les premiers rôles dans le championnat.

Le club aurait pu réaliser le doublé s’il n’avait pas fait aussi de la vente des joueurs une politique.

Toutefois, le club du colonel Yacouba Ouédraogo a suscité de l’admiration de la part des observateurs en donnant l’exemple de l’organisation que doit avoir un club, mais surtout en créant un élan de patriotisme extraordinaire suite aux qualifications de son club au dernier tour de la Coupe de la Confédération en éliminant le Wakrya de la Guinée et en réussissant l’exploit de battre Al Masry du Caire, demi-finaliste de la compétition l’année écoulée au tour éliminatoire.

Si le club réussit à franchir cette étape, le vainqueur de la Super Coupe AJSB 2018 deviendra le premier à accéder aux phases de poules depuis cette nouvelle formule et à ramener peut-être les supporters au Stade.

 

 

 

7e Omar Yugo 

Bien que toujours contesté, l’actuel président de la Fédération burkinabè de karaté do a réussi à relancer la discipline minée par des problèmes de longues dates. Même si ces problèmes n’ont pu être résolus, Omar Yugo a tenté d’asseoir une bonne relation avec la presse à travers deux séries de formations, a organisé le championnat national et le TIKAZONE retransmis en direct à la télévision nationale du Burkina.

8e AS Douanes 

Ce club omnisport (handball, volley-ball, basketball, football) est en train de contribuer grandement au développement du football burkinabè. C’est ainsi que depuis quelques années, il joue les premiers rôles dans les sports de main et a permis à son équipe de football de monter en première division.

Pendant toute l’année, Lassina Sawadogo n’a de cesse d’interpeller les autorités sur la qualité des infrastructures sportives

9e Lassina Sawadogo 

Journaliste sportif à la télévision nationale du Burkina, il est l’un des observateurs les plus critiques de la scène sportive burkinabè. Son sens de l’observation fait de lui, l’un des journalistes qui influence le contenu des décisions sportives au Burkina. Aimé par les uns, détesté par les autres, les nombreuses observations de Lass pour ses intimes sur la qualité et la quantité des infrastructures du Burkina ont  amené les autorités sportives à être plus regardantes sur le sujet et en faire l’un de leurs objectifs principaux.

10e Pamoussa Zongo 

Le président de la Fédération burkinabè de badminton a réussi petit à petit à implanter cette discipline au Burkina Faso. Cette année particulièrement, il a organisé séparément les championnats des petites catégories et des séniors qui ont connu de francs succès. Pamoussa Zongo également a obtenu un stage international qui a permis d’évaluer les performances des jeunes badistes burkinabè mais aussi de former des encadreurs pour les différents établissements. Bien que travaillant dans la digression, cet ancien enseignant d’Education physique et sportive a réussi une bonne reconversion et donné l’opportunité aux jeunes de s’occuper autrement.

Boukari OUEDRAOGO

Burkina24

Il y a 2 commentaires

  1. bonjour. En arts martiaux on a eu des medailles d’or l’année 2018. Avec une tres grande progression sur le plan international. ils meriteraient d’etre dans le classement!

  2. bonjour. En arts martiaux on a eu des medailles d’or l’année 2018. Avec une tres grande progression sur le plan international. ils meriteraient d’etre dans le classement!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre