Cameroun : Paul Biya réaménage son gouvernement et ménage ses fidèles collaborateurs

101 0

L’équipe complète du nouveau gouvernement camerounais après la nomination d’un nouveau Premier Ministre, en l’occurrence, Joseph Dion Nguten, est connue depuis ce vendredi 4 janvier 2019. Quelques aménagements sont à remarquer même si aucun changement n’a été opéré dans les secteurs clés toujours détenus par ses hommes de main.

La formation du nouveau gouvernement camerounais était attendue depuis plus de deux mois à la suite de la victoire de Paul Biya à la dernière présidentielle du 07 Octobre 2018.

La nouvelle équipe gouvernementale camerounaise reste tout de même assez proche de la précédente avec l’omniprésence des cadres connus pour leur proximité avec le Président Paul Biya.  « Le grand nettoyage » n’a donc pas eu lieu  alors que certains croyaient qu’avec le retrait de l’organisation de la Coupe d’Afrique des Nations de Football, le Chef de l’Etat camerounais taperait du poing sur la table en se débarrassant de ses proches collaborateurs très décriés.

Dans leur grande majorité, les nominations du président Biya ont en réalité porté sur des changements de ministères. Un jeu de chaise musicale entre les ministres du dernier gouvernement.

Selon les observateurs, Paul Biya aurait fait recours à ses talents d’équilibriste au sein du nouveau gouvernement. Ainsi, il a pris soin de laisser en état les ministères clés et leurs premiers responsables. Ainsi, Laurent Esso reste à la Justice, Beti Assomo à la Défense, Nganou Djoumessi aux Travaux publics et Louis-Paul Motaze aux Finances, ont gardé leurs fauteuils respectifs.

Le secrétaire général de la présidence de la République, Ferdinand Ngoh Ngoh, est passé quant à lui à l’échelon supérieur de ministre d’État, à l’instar de Jacques Fame Ndongo de l’Enseignement supérieur, après son brillant activisme ayant conduit au plébiscite de Paul Biya en Octobre 2018.

L’entrée la plus remarquée dans ce gouvernement reste celle de l’avocat Jean de Dieu Momo, ancien opposant et depuis peu ministre délégué à la Justice.

Kouamé L.-Ph. Arnaud KOUAKOU                                                                                                                                     

Burkina24                                                                                                                                                                                     

Source : Jeune Afrique

.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre

Mali : Douze soldats tués

Posté par - 21 avril 2019 0
Les autorités militaires maliennes ont annoncé ce dimanche 21 avril qu’au moins 12 de leurs soldats ont été tués dans…