Seydoni Production : Rétroviseur sur les anciennes technologies

310 0

En collaboration avec Seydoni production et  le Musée national, Theresa Traoré organise une exposition sur l’impact que les technologies anciennes ont eu dans le passé et la possibilité de leur remise en marche pour comprendre de façon nostalgique le chemin parcouru. L’annonce de la tenue de cette exposition est intervenue ce samedi 5 janvier 2019 au cours d’une conférence de presse.

Marquer l’histoire de l’importance de la technologie sur la création artistique et de richesse nationale et l’importance de la technologie sur la diffusion des valeurs culturelles est l’objectif visé par cette exposition qui se tiendra du 2 février au 16 mars 2019 à Ouagadougou.

Organisée par Theresa Traoré, cette exposition va se dérouler simultanément à Ouagadougou et en Suède. « On a suivi l’évolution de la musique au Burkina depuis mon enfance. Et l’idée des cassettes m’a touchée particulièrement parce ce n’est pas qu’une ancienne valeur matérielle mais aussi une valeur historique et nostalgique »,  dit la commissaire générale des deux expositions, Theresa Traoré.

Cette exposition devra donc permettre à la population de connaitre certaines anciennes technologies qui ont marqué l’histoire de l’industrie de la musique au Burkina Faso.

Référence

Au Burkina, Seydoni Production a été choisi comme maison de production de référence du fait de son statut de « pionnière de l’industrie musicale burkinabè ». « Si on ne parle pas assez de nos succès, on n’aura pas confiance en nous. A l’époque, Seydoni Production avait plus de 60 employés donc plus de dix millions de salaire à payer. Et pour ceux qui disent qu’il n’y a pas d’industrie musicale au Burkina, ils ont intérêt à voir la réalité en face.  De 1999 à 2000, Seydoni a permis la sortie de 350 albums. Nous avons commencé avec des cassettes, ensuite nous avons évolué avec les CD et maintenant nous sommes à l’ère du numérique. Très souvent, les gens ont tendance à oublier ce qu’une technologie nous a apportés », a souligné le Président Directeur Général (PDG) de Seydoni Production, Saidou Richard Traoré.

Organisée par Theresa Traoré, cette exposition va se dérouler simultanément à Ouagadougou et en Suède

Pendant 6 semaines, les populations vont revivre les heures de gloire des anciennes technologies de l’industrie musicale. Plusieurs activités sont au programme, notamment des conférences, des communications, des spectacles et des expositions. Le PDG de Seydoni Production a par ailleurs souligné que cette exposition ne vise pas des objectifs financiers mais seulement un devoir de mémoire.

Basile SAMA (stagiaire)

Burkina 24

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre