Jonathan Pitroipa, le plaisir retrouvé

372 0

Le Burkinabè Jonathan Pitroipa a fait le bilan de son début de saison sur le site de son club. L’international burkinabè, qui a retrouvé les Etalons, estime avoir également retrouvé le plaisir de jouer au football. Avant d’atterrir au Paris FC, Jonathan Pitroipa a fait presqu’une saison sans jouer. Mais depuis le début de la saison, il a retrouvé du temps de jeu avec le Paris FC en Ligue 2. Il s’est expliqué sur ce choix dans un entretien avant la Trêve.

« Je voulais rejouer au football, retrouver du temps de jeu en enchaînant les matchs et prendre du plaisir. Et je ne regrette pas ! Je savais qu’en signant ici j’allais prendre du plaisir. Le fait que je puisse m’entraîner quelques semaines la saison passée m’a permis de connaitre l’équipe. J’avais vu des gars sérieux et avec la joie de vivre. Aujourd’hui tout se passe bien, on gagne des matchs, on a une bonne équipe, on travaille bien ensemble, je dirais même que l’on est une famille ! Et je prends du plaisir. C’était vraiment important pour moi », a expliqué Jonathan Pitroipa.

Vu les qualités que le joueur avait montrées en Ligue, c’est une surprise de retrouver Jonathan Pitroipa, trois ans après, en Ligue 2. Reconnaissant qu’il ne soit plus le même joueur rapide, le Burkinabè ne regrette pas non plus la tournure de sa carrière.

“On rêve tous de faire une belle carrière”

« C’est vrai que beaucoup de gens sont surpris. Quand j’étais plus jeune, je voulais atteindre un certain niveau, franchir un cap. J’ai eu des moments où j’étais à deux doigts de le franchir, mais cela n’a pas pu se faire. Aujourd’hui, je ne regrette pas ma carrière. On rêve tous de faire une belle carrière, et je pense que j’ai fait ce que je pouvais. J’ai prouvé mes qualités sur les terrains européens et l’important pour moi est de finir ma carrière en prenant beaucoup de plaisir en jouant ».

En plus de cela, Pit n’a pu atteindre son objectif qui d’exploser à un plus haut niveau. Un objectif qu’il reconnait n’avoir pas atteint sans pour autant se plaindre. « Lorsque j’étais à Rennes, je voulais franchir un cap et jouer la Ligue des Champions. Malheureusement je n’ai pas réussi à avoir l’offre que je voulais », dit-il.

Un plaisir de porter le maillot du Burkina

Interrogé sur l’évolution de son jeu, Pitroipa estime qu’il a toujours ses qualités de dribble même s’il n’est plus rapide sur une longue distance. « Je suis toujours rapide mais plutôt sur une courte distance. C’est vrai que l’on ne voit plus le même joueur qui prenait le ballon pour faire la différence à chaque fois et qui voulait dribbler toute la défense ! Je joue avec plus d’expérience, je veux désormais jouer davantage pour mes coéquipiers, faire du jeu, apporter des décalages. Même si la technique est toujours là, je ne suis plus le même joueur », a expliqué l’ancien pensionnaire du défunt centre de formation Planète Champion.

Désormais, Jonathan Pitroipa est fixé sur un objectif qui est de se qualifier pour la CAN 2019 qui pourrait être pour lui et certains coéquipiers,  la dernière.

« C’est toujours un plaisir de porter le maillot du Burkina Faso. C’est depuis 2007 que j’y suis. Il y a eu des moments difficiles au début, mais après cela, on a vécu de très bons moments avec, notamment la participation à 5 CAN consécutives. Je dirais que le bilan est positif car depuis que je suis avec l’équipe nationale, on a fait progresser la sélection, on a fait parler du Burkina Faso. Je suis très content d’avoir eu à travailler avec mes coéquipiers et de vivre avec ce groupe. Le plus important est désormais de bien terminer en se qualifiant pour la prochaine CAN, qui sera la dernière pour, je pense, 4 ou 5 joueurs », pense-t-il.

La dernière journée de la CAN 2019 est prévue le 22 mars 2019 contre la Mauritanie. Pit et ses camarades doivent à tout prix s’imposer et compter sur  une contreperformance de l’Angola au Botswana.

Boukari OUEDRAOGO

Burkina24

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre