Crise à la fédération burkinabè de boxe : La hache de guerre enterrée

356 0

Vers une résolution de la crise qui secoue la Fédération burkinabè de boxe. C’est ce que l’on pourrait tenter de croire vu les affirmations des deux camps de cette même fédération. A l’issue d’une rencontre le vendredi 11 janvier 2019 au ministère des sports et des loisirs, les deux camps affirment fumer le calumet de la paix. Cette réconciliation entre les deux camps est l’aboutissement d’un processus engagé par l’actuel ministre des sports et des loisirs Daouda Azoupiou et le président du Comité national olympique et des sports burkinabè (CNOSB) Jean Yaméogo.

La sérénité pourrait être désormais de retour  àla FBB

Il était reproché au président de la Fédération burkinabè de boxe (FBB)  Abdramane Koné une mauvaise gestion des ressources allouées à la structure, l’absence de rencontre et de respect des textes. En juin 2017, dix membres dont le quatrième vice-président, le secrétaire général, le trésorier général, le secrétaire à la communication avait suspendu leur participation aux activités de ce bureau. Face à cette situation, le ministre des sports et des loisirs a décidé de réconcilier les deux parties.

« Nous avons échangé avec les deux parties et chacun a pu dire ce qu’il avait sur le cœur. Nous avons ensemble échangé et nous avons choisi de repartir sur de bons pieds et permettre à cette fédération de continuer à jouer son rôle de former des athlètes et les permettre de  se battre », a confié le ministre Daouda Azoupiou après près de deux heures d’échanges avec les deux parties. Celles-ci ont décidé de faire la paix toujours, selon ses explications. Daouda Azoupiou reconnaît que la « crise pénalise cette fédération dans la réalisation de son programme » alors que celle-ci, dans le passé a produit de grands champions pour le Burkina à l’image de Nabaloum Dramane dit Boum Boum.

Le président s’est excusé

Le secrétaire général Abdoulaye Ouédraogo parmi les dissidents a reconnu qu’il y avait «un problème de leadership et un problème de fonctionnement », sans entrer dans les détails. Il souligne également des « problèmes de communication et un problème de compréhension ». Un plan de résolution pour la fin définitive de la crise sera mis en place et transmis au président du CNOSB Jean Yaméogo qui le transmettra à son tour au ministre.

Le président de la FBB Abdramane Koné a reconnu sa part de responsabilité pendant cette rencontre, selon les explications. Pour sa part, il s’est également engagé à la résolution de la crise. « Avec l’aide du ministre, nous avons transcendé nos limites. (…) Nous n’allons pas polémiquer là-dessus. Une solution a été mise en place par rapport à nos divergences. Notre vision est de transcender nos limites, de voir notre vision et que le noble art que nous défendons tous puisse émerger au Burkina Faso », a-t-il mentionné.

Le ministre Azoupiou a annoncé l’arrivée d’un expert cubain pour appuyer la fédération burkinabè dans le management des clubs et la formation des encadreurs et athlètes.

Boukari OUEDRAOGO

Burkina24

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre