Lutte contre la corruption : La touche de la radio B24 à Koudougou

121 0

La Radio B24, en partenariat avec NED (National Endowment for Democracy), a organisé le 4ème numéro de son émission « Town show » le samedi 12 janvier 2019 au lycée provincial de Koudougou sous le thème : « la corruption en milieu scolaire ».

Après Ouahigouya, Dori, Dédougou, c’était le tour de la ville de Koudougou d’accueillir le 4ème  numéro de Town show, une émission de la Radio B24 qui part à la rencontre des établissements scolaires et universitaires du Burkina. Ce samedi 12 janvier 2019, c’est l’ex-école normale de Koudougou, devenu lycée provincial de Koudougou, qui a accueilli l’équipe de la Radio B24.

Ecouter toute l’émission du Town show à Koudougou ici

Pendant plus d’une heure, les invités Kuilga Stéphane Kaboré, président du comité régional anti- corruption du centre-Ouest  (CRAC-CO) et Kisito Dakuyo du mouvement burkinabè des droits humains et du peuple  MBDHP/Boulkiemdé, se sont entretenus avec la centaine d’élèves présente à l’émission sur la corruption et  particulièrement en milieu scolaire.

Pour Mr Kaboré, « le milieu scolaire est beaucoup victime de la corruption» et Kisito Dakuyo affirme qu’en milieu scolaire, la corruption se trouve à tous les niveaux,  à travers le recrutement des élèves qui se manifeste par la vente des places,  le favoritisme entre élèves et  professeurs entre autres.

Les participants au « Town show »
Les participants au « Town show »

Ulrich Marie Donald Bado (animateur du CRAC-CO)  d’ajouter que la corruption se manifeste aussi en milieu scolaire par l’absentéisme de certains enseignants du public en faveur du privé. Bien conscients que la corruption existe dans leur milieu,  les élèves estiment cependant que pour lutter contre, on doit commencer par le haut car, disent-ils, « le poisson pourrit par la tête».

Pour Donald Bayala (élève), l’instruction civique enseignée à l’école primaire, qui montre comment devenir un bon citoyen doit continuer dans les lycées et les collèges comme une matière. Pour sa camarade Elodie Kakanbega, « tout le monde est responsable de la corruption mais c’est l’Etat qui trace les grandes lignes de la corruption ».

Pour lutter contre la corruption en milieu scolaire Ulrich Marie Donald Bado propose que l’Etat prenne sa responsabilité en faisant de telle sorte que la gratuité de l’éducation au post-primaire soit une réalité, car, dit-il, « la loi dit que l’éducation est gratuite or il y’a des écoles primaires de Koudougou,  où l’inscription fait 10.000 FCFA.

Nous avons  saisi l’administration. La même administration qui est censée faire appliquer les textes nous dit que c’est une bonne initiative qui peut permettre à ces écoles d’avoir des ressources pour travailler. Au niveau de l’Etat, on prend des textes. L’application de ces textes par l’administration pose problème ».

L’émission Town Show continue son bonhomme de chemin et la radio B24 est déjà attendue le week-end prochain à Bobo-Dioulasso où sera enregistré le 5e numéro dans un lycée de la place.

Saly Ouattara

Burkina 24

.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre