Orange Burkina lance la 4G +

870 0

Orange-Burkina est le premier réseau à disposer de la 4G+ au Burkina Faso à partir de ce mardi 15 janvier 2019 pour une période de 15 ans, soit jusqu’en 2034. L’opérateur de téléphonie vient de renouveler la licence 2G, 3G et d’acquérir la 4G+, dans l’optique de confirmer son statut de  leader du marché des télécommunications au Burkina Faso. 

C’est désormais officiel. Orange-Burkina vient d’acquérir la licence 4G+ et devient le premier réseau à disposer de cette technologie au Burkina Faso. Hadja Ouattara, Ministre du développement de l’économie numérique et des postes, a procédé ce mardi 15 janvier 2019, à la signature puis à la remise d’un arrêté portant attribution d’une licence individuelle technologiquement neutre pour l’établissement et l’exploitation de réseau de communications électroniques à Orange-Burkina.

 Lire également 👉Universités au Burkina : Les frais d’inscription désormais payables via Orange Money

Selon elle, par cet acte, Orange-Burkina vient de renouveler la licence 2G, 3G et vient d’acquérir la licence pour la 4G+ pour offrir plus de débit à la clientèle. « C’est une nouvelle aventure qui commence pour les clients de Orange et les consommateurs de communication électronique. Cela va donner un coup d’accélérateur au processus de digitalisation de notre pays », a fait comprendre Hadja Ouattara.

Acquisition de la licence 2G,3G et 4G+

Le Directeur général de Orange-Burkina, Ben Cheick Haïdara, a laissé entendre que la licence est valable pour 15 ans, soit jusqu’en 2034. « Cette nouvelle technologie sur l’internet va répondre aux besoins sans cesse croissants des clients. Avec plus de débit, plus de vitesse pour les usagers et beaucoup de capacités de connexions simultanées.  A titre d’exemple, avec la 4G+, c’est un débit qui peut atteindre jusqu’à 150 mégabits par seconde,  soit 10 fois plus que la 3G. Cette technologie apporte un changement majeur dans l’écosystème de la téléphonie au Burkina Faso », a-t-il ajouté. 

Orange dispose désormais de la 4G
Orange dispose désormais de la 4G

Orange-Burkina a versé 40 milliards de FCFA, représentant la moitié du coût d’acquisition, soit 80 milliards de FCFA, tout en s’engageant à respecter les cahiers de charges fournis par le gouvernement burkinabè.

Le président de l’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (ARCEP), Tontama Charles Millogo, a estimé que le Burkina Faso est l’un des rares pays qui ne disposait pas de la 4G+. Il s’est réjoui qu’Orange-Burkina ait entrepris de déployer cette technologie pour la population.

Par ailleurs, Tontama Charles Millogo a précisé que les cahiers des charges sont les obligations qui sont imposées à l’opérateur dans le cadre de la fourniture des services aux populations. Il s’agit, entre autres, des exigences de couverture et de qualité des services aux populations.

Jules César KABORE
Burkina 24

Il y a 1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre