Assassinat de Ahmed Hussein : Le Centre National de Presse Norbert Zongo condamne et appelle à la justice

578 0

Ceci est une déclaration du Centre national de presse Norbert Zongo sur l’assassinat d’un journaliste au Ghana.

Le Centre National de presse Norbert Zongo de pair avec ses membres fondateurs que sont l’Association des Journalistes du Burkina (AJB), la Société des Editeurs de la Presse Privée (SEP) et le Syndicat Autonome des travailleurs de l’Information et de la Culture (SYNATIC) a appris avec la plus grande consternation l’assassinat du journaliste ghanéen Ahmed Hussein. Notre confrère a été abattu par balle ce 16 janvier 2019 à Accra au moment où il rentrait chez lui. Ce crime intervient alors que le journaliste faisait l’objet de menaces dans le cadre de l’exercice de la profession. En effet, un député du parti au pouvoir avait publiquement menacé de mort le journaliste d’investigation allant jusqu’à diffuser sa photo à la télévision et mettant par la même occasion, sa tête à prix.

Ahmed Hussein-Suale fait partie d’une équipe de journalistes d’investigation qui avait réalisé le documentaire « Number 12 » dont la diffusion en juin 2018 avait mis à nu un vaste et puissant réseau de corruption et de trucages dans le football ghanéen et africain. De nombreux arbitres africains, une cinquantaine et le président de la fédération ghanéenne de football avaient écopé de lourdes sanctions de la part des instances africaines et internationales du football : suspensions, et radiations à vie.

Le Centre National de Presse Norbert Zongo condamne cet assassinat qui constitue une atteinte grave et flagrante aux droits de l’Homme et à la liberté de la Presse. Un assassinat qui nous rappelle la barbarie de Sapouy où Norbert Zongo a péri le 13 décembre 1998 !

Faut-il le rappeler, c’est à Accra précisément, au Ghana, que journalistes, défenseurs des droits de l’Homme et démocrates d’Afrique et du monde entier s’étaient retrouvés le 03 Mai 2018, pour commémorer sous l’égide de l’UNESCO, la journée internationale de la liberté de la Presse. Le Centre National de Presse Norbert Zongo qui a pris part effectivement à cette importante rencontre dans la capitale ghanéenne voyait dans le choix du Ghana, une façon pour le monde de la Presse de célébrer les avancées de la démocratie, et surtout, dans le domaine de la liberté d’expression et de Presse, et une façon d’encourager les autorités ghanéennes à davantage d’efforts. Mais Hélas ! A peine huit mois se sont écoulés que les fossoyeurs de la liberté d’expression et de presse ont assombri le ciel africain par cet assassinat qui salit l’image du Ghana crédité de premier pays africain en matière de liberté de la presse (dernier classement Reporter Sans Frontière, 2018). 

Cet assassinat constitue un crime ultime mais plus grave serait si les assassins de Hussein échappent à la justice. L’impunité pour les assassins de journalistes est la pire des choses en matière de liberté d’expression et de la presse.  C’est pourquoi, l’AJB, la SEP et le SYNATIC, à travers le Centre National de Presse Norbert Zongo (CNP-NZ), lancent un appel aux :

  • autorités judiciaires et politiques du Ghana à ne ménager aucun effort afin que les auteurs de ce crime, les commendataires et autres complices soient retrouvés, jugés et punis conformément à la loi ;
  • autorités Ghanéennes à prendre toutes les mesures utiles et urgentes en vue d’assurer la sécurité des journalistes et garantir l’effectivité de la liberté de la presse ;
  • confrères en Afrique et dans le monde, aux organisations professionnelles des médias (au niveau national, africain et international) à renforcer les liens de solidarité et de confraternité afin de préserver les acquis et faire progresser la liberté de la Presse ;
  • instances sous régionales (UEMOA, CEDEAO), régionale (Union africaine) et internationale (ONU, UNESCO) à demeurer vigilantes et à s’investir de sorte que justice soit rendue à Ahmed Hussein, à sa famille, ses confrères du Ghana, d’Afrique et du monde entier.  

Fait à Ouagadougou, le 18 janvier 2019

Pour le Centre National de Presse Norbert Zongo

Le Président de l’AJB,

Guézouma SANOGO

Le Président de la SEP,

Boureima OUEDRAOGO

Le Secrétaire Général du SYNATIC,

Siriki DRAME

B24 Opinion

Les articles signés B24 Opinion sont la propriété de Burkina24 et soumis par nos lecteurs. Pour partager votre coup de gueule à publier sur Burkina 24 rendez-vous sur Coup De Gueule Coup De Coeur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre