Gouvernement Christophe Dabiré I: Honoré Rabamba propose des « jeunes ministrables »

203 4

Sans bruit mais avec acharnement ces jeunes font bouger le Burkina Faso qu’ils font rayonner partout où ils se trouvent. La passion pour leur pays et leur expertise reconnu dans leurs domaines respectifs ont fini par convaincre que plus aucun défi ne serait trop lourd pour eux. L’homme de culture Honoré Rabamba, les a identifiés et à l’heure de la formation du premier gouvernent du nouveau Premier Ministre Christophe Dabiré, il entend influer sur la composition de cette équipe gouvernementale en proposant sa short-list de ces « jeunes ministrables ».

Le Burkina Faso pourrait manquer de tout sauf de compétences prêt à relever le défi du développement devant conduire à l’épanouissement de chacun de ses fils et de ses filles. Aussi jeunes qu’elles soient, le vivier de personnes ressources que représente le Faso a été passé au peigne fin par Honoré Rabamba. Objectif : influer sur la composition du premier gouvernement du Premier Ministre Christophe Dabiré.  Tout en insistant sur le fait que sa liste est très loin d’être exhaustive, notre analyste du jour en a ressorti une de « jeunes ministrables »,  tous pétris d’excellence dans des domaines allant de la communication et la santé à l’économie et les finances en passant par la technologie, la culture et tous les autres portefeuilles ministériels.

Parcourons ensemble les profils de ces jeunes ministrables tels que vus et décrits par Honoré Roamba :

Jérôme Youmani Lankoandé

Jérôme Youmani Lankoandé

« Avant de se lancer en affaires, Youmani Jérôme LANKOANDÉ était analyste économique à Partenariat International. Titulaire d’une maîtrise en économie politique de l’Université Laval, il a participé à de nombreuses publications et donné des conférences sur l’innovation technologique. Il est auteur de l’ouvrage «Économie politique des investissements directs de la Chine en Afrique» publié en 2011 aux éditions universitaires européennes.
Excellence monsieur le Premier Ministre Jérôme Youmani Lankoandé Jérôme est à votre disposition », a indiqué Honoré Rabamba.

Dr Salimata Kouame Traore

Dr.Salimata Kouame Traore

« Dr Salimata Kouame Traore est économiste, enseignante-chercheuse à l’université de Ouagadougou au Burkina Faso. La sérénité et l’efficacité sont les mots qui peuvent mieux la décrire. Cette dame au tempérament très calme serait d’un apport très productif à la tête de n’importe quelle direction générale », révèle Honoré Rabamba.

Ariane Liehoun Ouedraogo. 

Ariane Liehoun Ouedraogo.

« Après ses études en art et communication à l’université de Ouagadougou au Burkina Faso, elle part se perfectionner en marketing et communication au Canada. Depuis son retour au pays, elle ne fait que tutoyer le marketing et la communication au sein de plusieurs multinationales. De la téléphonie au carburant, elle travaille aujourd’hui au sein d’une multinationale qui opère dans le domaine de l’automobile.
Dans le cercle restreint du nouveau Premier Ministre elle pourra bien prendre en charge la question des médias et de la communication », explique Honoré Rabamba.

Aboubakari Barro

Aboubakari Barro

« Leadership, efficacité et vision le caractérisent. Cet économiste expert pour les questions de management et de qualité et a fait ses preuves à la jeune chambre internationale. Depuis quelques temps il fait parler de lui à travers la communauté de la cité de Bassinko. Si le Premier Ministre veut un vrai conseiller pour les questions d’urbanisme et d’aménagement du territoire, je vous proposerais Aboubakari Barro », recommande Honoré Rabamba.

Ismael Papus Zongo, Le Commandant

« Ismael Papus Zongo ou encore  le Commandant. C’est le chef de file du showbiz burkinabé.
Il a la particularité d’être créatif. Ingénieux, il a la faculté de transformer les rêves en réalité. Son dernier concept Burkina Debout prouve qu’il est dans une autre dimension en matière de vision pour la culture de notre pays.

Avec le Commandant Papus le Burkina aura son mot à dire dans le concert des cultures du monde. Faire de lui un conseiller spécial du Président du Faso pour les questions culturelles fera sans doute bouger le secteur », a supposé Honoré Rabamba.

Léandre Bassolé

Léandre Bassolé

« L’économétrie est sa spécialité. Manager senior devant l’éternel. Il est actuellement représentant Pays de la BAD en Guinée. Léandre Bassolé pourrait bien prendre en charge le MINEFID. La majeure partie des agents actuels sont ses promotionnaires. Un atout pour les négociations avec les syndicats », relate Honoré Rabamba.

Dr Rassablega Seydou Ouedraogo

Dr Rassablega Seydou Ouedraogo

« Si vous cherchez un intellectuel, c’est bien Dr Rassablega Seydou Ouedraogo.
Au regard de son tempérament et de sa rationalité intellectuelle, il aura du mal à gérer un ministère.
Dans le cercle restreint du président son apport sera très productif. C’est mon choix comme conseiller spécial du président option économie et finance », selon Honoré Rabamba.

Yvette Yiogo

Yvette Yiogo

« Calme et discrète Yvette Yiogo a la particularité d’être efficace et rapide dans l’exécution des missions qui lui sont assignées. Véritable incarnation de la nouvelle race de femmes politiques, cette dame très compétente peut prendre en charge un poste ministériel. Dans le cadre d’un gouvernement d’ouverture ce lieutenant de Zephyrin serait un cheval gagnant pour le Burkina», dixit Honoré Rabamba.

Bakary Barro 

Bakary Barro

« Self made man devant l’histoire. Bakary Barro est une personne qui a toujours l’attitude mentale positive. Il a cette capacité d’activer les potentialités qui dorment chez ses proches. Pas comme Ministre mais Bakary sera un bon collaborateur dans le cercle restreint du président. Avec lui on ne dira plus que Roch est mou. Lui permettre d’être conseiller spécial ne serait trop demandé”, a jugé Honoré Rabamba.


Almamy Becker Ouedraogo

Almamy Becker Ouedraogo

« Économiste de formation il a beaucoup contribué au Ministère de la culture avant d’occuper le poste de directeur commercial et marketing de la RTB. Très prolixe dans la réflexion il a une grande faculté d’anticiper sur l’avenir. Dans le cadre d’un rajeunissement du gouvernement et d’un gouvernement d’anticipation Almamy Becker Ouedraogo serait bien comme Ministre délégué auprès de la présidence pour la prospective”, a souhaité Honoré Rabamba.

Dr Abel Somé

« Patron de la SCADD, cheville ouvrière du PNDES et actuel SG du MINEFID. Il paraît comme le dauphin naturel de Rosine Sorry Coulibaly en cas de départ. Mais Abel sera un très bon Ministre de la Culture dans l’hypothèse du transfert de Sango l’actuel Ministre de la Culture vers la Justice et les droits humains. Mais la neutralité politique de l’homme pourrait être un frein pour cette nomination », apprécie notre observateur.

Dr Abel Somé

Hyacinthe Sanou

 

« Journaliste chevronné. Professionnel dans l’âme. Hyacinthe Sanou a le goût du travail et le sens. De mémoire de Burkinabé jamais un jeune journaliste n’a été aussi honoré au Burkina et hors de nos frontières. Peut-être pas ministre plein mais je le vois bien comme Ministre délégué chargé des relations avec le parlement porte-parole du gouvernement. A défaut il sera un très bon conseiller spécial du président chargé de la communication et des médias. Avec Hyacinthe Sanou le Président n’a rien à perdre. C’est la jeunesse en avant“, clame Honoré Rabamba.

Traoré Alain ou encore Alino Faso.

« Je peux me tromper. Mais il reste et demeure le vrai et réel vecteur directeur de la solidarité nationale. Ses multiples actions en faveur de l’homme en détresse et des communautés en mal des besoins sociaux de bases font de lui mon prochain Ministre délégué à l’action sociale et de la solidarité nationale dans un gouvernement qui souhaite apporter des réponses concrètes et immédiates », a appécié Honoré Rabamba.

Aziz Dabo

« Véritable icône de la jeunesse engagée en politique, Aziz Dabo a prouvé plusieurs fois son leadership et sa grande maîtrise de la communication politique. Dans le cadre d’un refreshing et d’un gouvernement de large rassemblement; je le vois bien comme Ministre à défaut Ministre délégué », voit Honoré Rabamba.

Kouamé L.-Ph. Arnaud KOUAKOU 

 Burkina 24

 

.

Il y a 4 commentaires

  1. J’ai honte a votre place,les gens pensent que la formation du gouvernement est un jeu d’enfant,qu’elles sont ces légèretés comme proposition.

  2. Humm les pensent que le formation du gouvernement est un jeu d’enfant, j’ai vraiment de votre proposition.

  3. N importe quoi. Vous oarlez d un gouvernement pour le Burkina ou vous cherchez des conseillers villageois ? Si le MPP doit tomber jusqu’à point, autant démissionner. Malheur à ceux qui baillonnent leur peuple

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre