PNGT 2 : Bilan satisfaisant

1473 0

Les buts que s’était fixé le colloque sur les objectifs du Programme National de Gestion des Terroirs (PNGT2), sont largement atteints. 

Du 28 au 29 janvier 2019, les acteurs du PNGT2 se sont penchés sur les résultats de cet instrument et à en croire Sibiri de Issa Ouédraogo, gouverneur de la région du Centre, représentant le ministre de l’agriculture et des aménagements hydro-agricoles, les buts que s’était fixé le colloque sont largement atteints. « Les résultats de ce colloque  auront permis de confirmer la pertinence du PNGT2 et son importance dans l’accompagnement des communautés locales sur le chemin du développement rural décentralisé. Ces résultats lancent un processus de réflexion sur les nécessaires mécanismes à mettre en place pour suppléer le PNGT2 », explique-t-il.

Par ailleurs, le  gouverneur  exhorte les acteurs à tout mettre en œuvre pour valoriser les importants acquis pour continuer de transformer qualitativement les perceptions et surtout la confiance en soi des acteurs, pour la prise en main de leur propre développement.

Célestin Koussoubé, président du conseil régional des Hauts-Bassins, s’est exprimé  à la clôture du colloque ce 29 janvier 2019. « Ce colloque est la bienvenue. On se rend compte que le PNGT a été un des programmes qui ont fait pour le mieux pour le développement rural au Burkina. Je connais très peu de projets qui ont eu un tel impact. C’est un projet qui arrive à la fin. Mais si j’ai une recommandation, c’est de le continuer même si c’est sous une forme parce que le PNGT a été un projet participatif. Les paysans sont à la base des décisions qui se prennent (…) », a-t-il ajouté.

Des recommandations ont été émises par les acteurs du PNGT2.  Il s’agit notamment de la nécessité d’accélérer et accentuer l’accompagnement des communes rurales en matière de sécurisation foncière et de la prise en compte de la tranche la plus pauvre de la population.

Sibiri de Issa Ouédraogo a montré son optimisme, quant à la mise en place diligente d’un instrument au moins aussi pertinent, performant et capable de répondre aux attentes des bénéficiaires.

Irmine KINDA

Burkina24

  



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *