Burkina : La culture et le tourisme à l’épreuve de la décentralisation

16 0

Le Ministre de la Culture, des Arts et du Tourisme, Abdoul Karim Sango, a présidé ce jeudi 31 janvier 2019 à Ouagadougou la cérémonie d’ouverture du premier Conseil d’administration du secteur ministériel (CASEM) de son département. Lors de cette rencontre, il a été question d’échanger autour du thème « la Stratégie nationale de la culture et du tourisme (SNCT) à l’épreuve de la décentralisation », d’établir le bilan des activités de 2018 et de proposer des œuvres d’actions pour les années à venir.

L’objectif annuel de cet échange était d’opérer des choix d’activités par ordre de priorité dans l’atteinte des objectifs du PNDES.

Le ministre a affirmé que « c’est une opportunité de tirer leçons des difficultés et insuffisances relevées dans le rapport d’activités 2018 ». C’était le lieu aussi pour Abdoul Karim Sango de féliciter ses collaborateurs pour les résultats obtenus en 2018, malgré les conditions « difficiles » de travail et des moyens financiers.

Pour l’atteinte des cibles accélératrices, des mesures idoines ont été proposées pour la mise en œuvre d’actions structurantes pour l’année 2019. Il a signifié que l’atteinte de l’axe stratégique 3 du PNDES qui est de « dynamiser les secteurs porteurs pour l’économie et les emplois » en 2020, passe par l’appropriation des documents de planification. Il est essentiellement impérieux de réfléchir sur des pistes de solutions pour une mise en œuvre plus efficace et efficiente des actions, a déclaré le ministre.

Face à l’insécurité qui sévit au Burkina Faso, Abdoul Karim Sango n’a pas manqué de souligner cette réalité. « Malgré le contexte d’insécurité nationale qui impacte négativement sur les performances du secteur du tourisme, je fonde l’espoir que les conclusions auxquelles nous sommes parvenus lors des états généraux du tourisme, nous permettront de relever en 2019, le taux de contribution à l’économie de ce secteur constaté en 2018 », a-t-il indiqué.

Le premier responsable du Département de la culture a interpellé toutes les structures du ministère à accorder une importante implication à la mise en œuvre des activités, à participer activement aux échanges et surtout à capitaliser les recommandations pour atteindre les objectifs pour cette année 2019.

AÏna TOURE (stagiaire)

Burkina 24

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.
.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre