Programme élargi de vaccination : Un nouvel entrepôt de vaccins en gestation

703 0

Les travaux de construction de l’entrepôt de vaccins et de consommables vaccinaux du Programme élargi de vaccination (PEV) ont été lancés ce jeudi 31 janvier 2019 à Ouagadougou. Le Burkina Faso, grâce à l’appui de ses partenaires, poursuit ainsi ses efforts pour le maintien et l’amélioration des taux de couvertures vaccinales.

Le Burkina Faso est reconnu comme premier pays dans la Sous-région en termes de couverture vaccinale. Le pays a assuré une augmentation progressive et notable du budget alloué au Programme élargi de vaccination (PEV) surtout de 2016 à 2019.

L’engagement des autorités a suscité l’attention des différents partenaires techniques et financiers dont l’Alliance pour le vaccin (GAVI), qui a choisi le Président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, comme « Champion mondial de la vaccination ».

Cette reconnaissance de l’engagement donc du « pays des Hommes intègres » est un grand pas dans la lutte contre la maladie notamment la lutte contre les maladies évitables par la vaccination. « C’est encore grâce à GAVI que nous sommes là aujourd’hui pour la pose de la première pierre du nouvel entrepôt de vaccins du PEV », s’est réjoui Dr Anne Vincent, Représentante résidente de l’UNICEF.

Aperçu de l’entrepôt en construction

L’organe onusien assure la maîtrise d’ouvrage de cet énième projet en considération de son expérience à travers le monde. Le nouvel entrepôt du PEV en construction d’un coût global de trois milliards et demi de FCFA vise à augmenter la capacité de stockage des vaccins et des consommables. Il est situé non loin du Centre hospitalier universitaire (CHU) Tengandgo au Sud de Ouagadougou.

Un gap financier de deux milliards à combler…

Les travaux rentrant dans le cadre de la première des trois phases du projet ont été lancés ce jeudi 31 janvier 2019. A la fin de ce premier pas qui a mobilisé 1 milliard et demi de FCFA, il est attendu un bâtiment constitué d’un entrepôt sec d’au moins 1.500 m2, d’un entrepôt humide d’environ 2.000 m2, de cinq bureaux et d’une salle de réunion.

Plan architectural du projet

Pour assurer la fonctionnalité de l’entrepôt humide, dix chambres froides positives de 120 m3 chacune et une chambre froide négative seront également installées tout en utilisant des énergies renouvelables.

La deuxième phase du projet compte ajouter un étage à ce bâtiment où seront localisés les bureaux du personnel de la Direction de la prévention par la vaccination (DPV), et pour la dernière phase, un 2e étage de bureaux additionnels.

« Le Burkina Faso disposera désormais d’un entrepôt moderne avec un espace de stockage assez suffisant pour non seulement améliorer la conservation de nos 14 vaccins existants, mais aussi et surtout pour contenir de nouveaux vaccins », a affirmé la ministre de la santé, Léonie Clotilde Claudine Lougué/Sorgho.

Compte tenu du gap financier estimé à deux milliards de FCFA, un appel a été lancé aux différents partenaires techniques et financiers qui souhaiteraient apporter une contribution en vue de l’achèvement des travaux.

La ministre burkinabè de la santé a salué l’accompagnement des partenaires du Burkina dont GAVI, l’OMS, l’UNICEF, la Fondation Gates, l’USAID. Le Responsable des programmes de GAVI au Burkina Faso, Ahawo Komi Alain, quant à lui, dit espérer, malgré les défis à surmonter, que le Burkina pourra garder sa place de champion mondial de la vaccination encore pendant très longtemps.

Noufou KINDO

Burkina 24

Noufou KINDO

@noufou_kindo s'intéresse aux questions liées au développement inclusif et durable. Il parle Population et Développement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre