Enugu Rangers vs Salitas (2-0) : Oublier déjà ce match et tirer des leçons

416 0

L’équipe de Salitas FC a perdu (2-0) son premier match de groupe de la Coupe de la Confédération ce dimanche 3 février 2019 contre Enugu Rangers. Mais les conditions de voyage au Nigeria ne laissaient aucune chance aux joueurs burkinabè.

C’est une équipe exténuée et qui ne s’était pas entraînée depuis trois jours qui affrontaient les Nigérians de Enugu Rangers du Nigeria pour le premier match de groupe de la Coupe de la Confédération. Vols ratés, mauvais accueil, amateurisme, ces facteurs ont empêché Salitas FC de réaliser un résultat positif ce dimanche 3 février 2019 face à Enugu (2-0).

« Vu les circonstances dans lesquelles nous sommes venus ici, en première période, on était bien chauds et eux ils l’étaient. Ils ont dont récupéré un ballon dans mes pieds, ils ont marqué. Ils étaient plus chauds», explique Ismaël Zagré le capitaine de Salitas qui s’est concentré sur le match et non les difficultés du voyage. Conscient que la compétition ne fait que commencer, le capitaine de Salitas FC pense désormais aux prochains matchs. « C’est vrai, il y avait la fatigue (…) on oublie déjà ce match. On oublie tout ce qui s’est passé. On retourne au pays, on va essayer de travailler », lance Ismaël Zagré qui explique qu’il faut désormais prendre des points face aux Tunisiens pour ne pas être lâchés après ce premier échec.

Un voyage qui doit faire réfléchir

Le médecin de Salitas Boubacar Ouédraogo reconnait qu’il était difficile pour les joueurs de faire un bon résultat dans un tel contexte. En effet, l’équipe de Salitas FC a été retardée à deux reprises à l’aéroport. Les joueurs ne s’étant pas entraînés depuis trois jours, cela a eu des conséquences sur leurs organismes. « On déplore vraiment les conditions de voyage qui sont vraiment exténuantes. Après le match, il y a deux ou trois joueurs qui n’arrivaient pas à tenir debout. On était obligé de les booster comme on pouvait pour les tenir du stade à l’hôtel afin qu’ils puissent se reposer », confie Boubacar Ouédraogo.

Le représentant de la Fédération burkinabè de football (FBF) Gnoumato Ouattara explique que le président de la FBF a envoyé une lettre de protestation à la Confédération africaine de football (CAF). « Il faut une meilleure organisation. Il faut d’abord qu’au niveau du club Salitas puisse prendre les dispositions nécessaires à son niveau pour faciliter le déplacement de ses joueurs », soutient Gnoumato Ouattara qui estime qu’il faut impliquer également la FBF dans l’organisation de ces voyages. Toutefois, le délégué fédéral reconnaît que si la situation a été décantée grâce au chef de mission Jérôme Kadiogo. Ce dernier a dénoncé la mauvaise foi du comité d’accueil qui n’a pas pris les dispositions qu’il faut pour que le club puisse voyager sereinement.

« Nous avons des leçons à tirer et nous devons faire en sorte que les difficultés que nous avons rencontrées ne soient plus vécues et que l’équipe pour sa campagne puisse voyager sereinement », conclut Jérôme Kadiogo.

Boukari OUÉDRAOGO 

Burkina24

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre