Ministère de la communication : Galian, TNT et UACO, les défis de 2019

79 0

Au ministère de la communication, pour l’année 2019, les défis se nomment  Galian, Universités africaines de la communication (UAO)  et couverture intégrale du Burkina par la TNT.  A l’occasion de la traditionnelle cérémonie de présentation de vœux ce 7 février 2019 à Ouagadougou, des engagements ont été pris.

L’objectif de la cérémonie qui a réuni les agents du département de la communication au sein de l’Institut des sciences et techniques de l’information et de la communication (ISTIC) ce jeudi a été de présenter le bilan de l’année écoulée et les challenges de 2019.

Sur le premier point, la secrétaire générale du ministère, Hortense Zida, a rappelé les nombreuses activités menées articulées autour du renforcement des capacités infrastructurelles et technologiques, de la promotion de la communication gouvernementale et la coordination des relations institutionnelles entre le gouvernement et le Parlement.  

Des actions exécutées dans des conditions difficiles, liées notamment, toujours selon la Secrétaire générale, l’insuffisance de locaux et des problèmes d’électrification, d’eau liés l’immeuble administratif. Néanmoins, Hortense Zida a rassuré Remis Dandjinou, le ministre de la communication, du « soutien » et de « l’engagement » du personnel à son égard pour faire face aux défis de l’année 2019.

Déployer les synergies

Et des défis, il y en a. Le porte-parole du gouvernement les a logés notamment au niveau des Galian 2019, lancés le 21 janvier 2019, et des UACO (qui auront lieu du 21 au 23 novembre 2019), qui constituent à  ses yeux, les « deux activités phares du département ». Il a appelé l’ensemble des acteurs et des partenaires « à déployer les synergies nécessaires pour leur succès ».

 A ces activités, Remis Dandjinou ajoute le bouclage du processus de déploiement de la TNT pour « une couverture intégrale du Burkina Faso », l’opérationnalisation du volet prêt du Fonds d’appui à la presse privée, la loi sur l’accès à l’information, l’érection de la RTB et des Editions Sidwaya en sociétés d’Etat, la mise en œuvre de la loi sur la publicité et l’élaboration de la charte de la presse en ligne.

Hommage

Par ailleurs, pendant la cérémonie, 18 agents admis à la retraite ont été honorés et des certificats de reconnaissance leur ont été remis. Franceline Oubda, retraitée de la RTB, heureuse,  a déclaré que « le ministère reconnait notre mérite après les années passées, j’en suis très honorée ». Le domaine des médias demande « beaucoup de sacrifice et d’engagement », a-t-elle dit. Avant de recommander  aux jeunes journalistes « la persévérance, l’endurance et surtout l’engagement ».

A noter qu’une minute de silence a été observée en la mémoire de Levis Sawadogo, Christophe Yaméogo, Mahamadi Sanon, Gilbert Ramdé et Drissa Séré, disparus au cours de l’année écoulée.

AÏna TOURE (stagiaire)

Burkina 24

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.
.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre