B24 Inside : Le ministre de la communication était chez nous

573 0

Le Burkina Faso fait face à de grands défis sécuritaires avec la montée du terrorisme dans le pays. En trois ans, plus d’une centaine de personnes sont décédées. Ce mardi 12 février 2019, le ministre de la communication et des relations avec le Parlement, Porte-parole du gouvernement, Remis Fulgance Dandjinou, était dans les locaux de Burkina24 dans le cadre du dialogue direct qu’il a engagé avec les médias dans le contexte du traitement de l’information sécuritaire. Durant près de deux heures, les échanges ont porté essentiellement sur la délicatesse du traitement de l’information dans un contexte d’attaques terroristes.

A la fin des échanges, le ministre de la communication et des relations avec le Parlement, Porte-parole du gouvernement, Remis Fulgance Dandjinou a bien voulu se prêter à nos questions.

Lire aussi 👉B24 inside : Le ministre de la communication dans nos murs

« Nous avons entrepris de rencontrer les médias et les rédactions. Parce que dans le contexte sécuritaire, le contexte de mise en cause de notre vivre ensemble et notre cohésion sociale, il était bien d’échanger avec les médias sur la nécessité d’avoir une information professionnelle, une information indépendante, mais une information qui se pose la question au final, elle sert à quoi ?

C’est cette idée-là, que nous avons mise en œuvre, sans vouloir faire de l’ingérence ou de la censure, c’est de rappeler qu’il y a des règles professionnelles du traitement de l’information. Plus que jamais, lorsque les populations sont dans des situations de difficultés, elles ont besoin de l’information. Cette information doit être une information crédible».

 

Propos recueillis par Jules César KABORE

Burkina24

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre