La Plume de Kanadèle│La nouvelle arme de destruction massive des couples et des familles

875 0

La première télévision a été une véritable révolution pour le monde entier. Pouvoir regarder une personne dans un boîtier vous parler et distinguer clairement le son de sa voix, c’était une invention de génie qui a séduit des multitudes de personnes. Mais à l’époque déjà beaucoup s’en sont offusqués du fait du caractère addictif de la chose et ont dénoncé le fait que la télévision détruirait la vie de famille et dégraderait les relations sociales. Certains chercheurs prônaient même l’interdiction de la télévision aux jeunes enfants, disant qu’elle serait nocive pour leur développement psycho cérébral et leur sociabilité. À tort ou à raison ? Des conséquences aussi bien positives que négatives sont encore palpables aujourd’hui.  Mais cela n’a toujours rien de comparable à la récente trouvaille de la technologie : le smartphone!

Combiné à la vulgarisation d’Internet, le smartphone est devenu partie intégrante du quotidien de la majorité des Burkinabè. Jeunes et vieux, femmes et hommes, tout le monde s’y prête et l’avènement des réseaux sociaux, véritable aubaine, nous plonge encore plus en profondeur. Cette génération est d’ailleurs surnommée « génération tête baissée ».

Nous passons plus de temps les yeux rivés sur notre téléphone que sur ce qui se passe autour de nous. Nous sommes plus sympathiques  avec un « ami » Facebook qui vit à l’autre bout du monde qu’on n’a jamais vu qu’à notre voisin avec qui on partage la même cour mais à qui on ne dit jamais bonjour.

Nous faisons des compliments à longueur de journée à des jolis visages photoshopés sur snaptchat mais nous ne remarquons même pas que notre épouse a fait une nouvelle coiffure. Nous défendons la cause des enfants maltraités à travers le monde mais nos propres enfants au lieu de la chaleur de nos bras, se consolent les yeux rivés sur une tablette ! Merci la technologie.

 Nous n’avons jamais pris une heure de temps pour échanger avec notre grand-mère sur son parcours de vie, non elle trop vieille et ne sait rien puisqu’elle n’a pas été à l’école, mais tous nos amis Facebook la connaissent car les quelques rares fois que nous lui rendons visite au village nous ne manquons jamais de faire un selfie avec elle pour récolter des « likes ».

Nos comptes instagram inondent de belles photos de notre bébé que nous adorons et pouponnons chaque jour pour la séance photo mais en vrai ses yeux cherchent notre regard en vain parce qu’il est plus plongé sur notre écran que sur son sourire. Nous suivons et connaissons toute la lignée des Kardashian mais nous ignorons les prénoms de nos neveux et nièces. Sacrée technologie!

Aujourd’hui, certains réseaux de téléphonie ne se gênent plus, dans leurs publicités pour montrer la puissance du débit de leur connexion Internet. Ils n’hésitent pas à mettre en scène une famille où le papa, la maman et chaque enfant a les yeux rivés sur son écran. Et ce qui est déplorable, c’est que c’est réel dans la vraie vie. Nous sommes plus proches de personnes qui sont à des milliers de kilomètres de chez nous et plus éloignés de la personne qui dort à côté de nous. Sacrée technologie!

Comme disait un écrivain africain, « le monde s’effondre », Kanadèle a envie de dire « l’humanité dégringole »…

Kanadèle

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article du même genre

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *