Lycée scientifique de Bobo-Dioulasso : Les travaux officiellement lancés

208 0

Le Ministre de l’éducation nationale, de l’alphabétisation et de la promotion des langues nationales Stanislas Ouaro a procédé au lancement officiel des travaux du Lycée scientifique de Bobo-Dioulasso le vendredi 16 février 2019. Le futur joyau devra accueillir les élèves dès la rentrée académique 2019-2020 grâce à un financement de la Banque mondiale.

Le lycée scientifique de Bobo-Dioulasso pourra d’ici le mois d’octobre loger dans son site officiel situé au secteur 23 de ladite ville. Ce temple des Sciences et technologies de l’enseignement des mathématiques, selon le ministre Stanislas Ouaro  va permettre de rehausser l’effectif de recrutement des élèves de la série C.  A la période de 2018-2019, le 105e avait plus de 17 de moyenne. Mais il fallait recruter juste 35 candidats.

Ces derniers ont trouvé refuge dans un site d’emprunt  qui, selon les apprenants, n’offre pas les meilleures conditions.  «Les lieux actuels ne sont pas propices à notre encadrement car ils ne disposent pas de laboratoires», a confié Rosine Dargani,  qui se réjouit alors de cette « belle initiative qui  permettra d’atteindre les objectifs escomptés ».

Flash sur le plan du lycée

Au cours de la visite du chantier, l’architecte du cabinet «  Bauplan » Herman Yaméogo a présenté le plan de son ouvrage. Il comprend plusieurs blocs dont celui de l’administration en forme de « V » avec 12 bureaux et une salle des professeurs. Le bloc pédagogique est constitué de 8 salles de classes avec des laboratoires de Physique et de Chimie. Des salles informatiques, des bibliothèques, une salle polyvalente de 200 classes et une salle d’étude sont également prévues.

Le Lycée scientifique comprend également des blocs d’hébergement d’une capacité de 120 lits pour le dortoir des filles et un autre de 48 lits réservés aux garçons. Sans oublier les toilettes, le réfectoire et l’infirmerie. Il est aussi prévu des logements pour le corps professoral et administratif.

Un ouvrage inclusif

Les infrastructures de sport et de loisirs ne sont pas en reste. L’architecte Herman Yaméogo a aussi annoncé l’aménagement d’un complexe sport olympique et une piscine. Un ascenseur sera disponible pour faciliter l’accès aux éventuels élèves vivant avec un handicap.

Aux dires du ministre, l’idée de la création d’un Lycée scientifique national a germé en 1998 suite à une « carence de candidats en série C dans notre pays». Une étude réalisée en 2015 va conforter davantage le gouvernement sur la nécessité de créer des écoles préparatoires à même d’intégrer les futurs ingénieurs du pays. Le ministre a salué l’accompagnement de la Banque mondiale qui est le partenaire financier du projet.

Aminata SANOU

Correspondante de Burkina 24 à Bobo-Dioulasso

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article du même genre

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *