présentation des outils harmonisés pour efficience de la chaîne penale

Justice : Une nouvelle politique pénale

240 0

Suite à la relecture du code pénal, de nouvelles incriminations y ont été introduites. Dans le cadre de l’appropriation de ces nouvelles infractions par les praticiens, le programme d’appui à la politique nationale de justice (PAPNJ) a accompagné le ministère en charge de la justice dans le recrutement de consultants pour élaborer des outils pour l’efficience de la chaîne pénale. A l’issue de la validation des résultats des travaux, ces outils ont été présentés aux praticiens ce jeudi 21 février 2019 à Ouagadougou.

La relecture du code pénal a intégré une réforme de la chaîne pénale. De nouvelles infractions y ont été introduites. Pour une meilleure appropriation de ces nouvelles infractions par les praticiens, le ministère en charge de la justice a entrepris d‘élaborer des outils courants utiles pour permettre un usage commun et une facilité aux professionnels du monde judiciaire.

Ce processus a conduit à la désignation de consultants pour l’élaboration des outils de travail harmonisés pour l’efficience de la chaîne pénale. A l’issue de la validation, c’est ce jeudi 21 février 2019 à Ouagadougou que les outils sont présentés aux praticiens de la chaîne pénale qui sont, entre autres, les officiers de police judiciaire, les greffiers, les gardes pénitenciers, les magistrats.

Lire également👉 Ministère de la justice : Une politique pénale en gestation

Emile Fidèle Dala, membre de la direction générale de la justice pénale et du sceau, a expliqué que les incriminations concernant le terrorisme et le blanchiment n’étaient pas prévues dans l’ancien code pénal. A l’écouter, il était bon que les praticiens puissent se familiariser avec les nouvelles infractions pour être efficaces sur le terrain.

Les nouveaux outils sont composés des trames informatiques ou les imprimés pour la chaîne pénale, le tableau de nomenclature de toutes les infractions pénales et d’un répertoire des qualifications. Aurore Decarnière, du programme d’appui à la politique nationale de justice (PAPNJ), qui a élaboré les nouveaux outils, a expliqué que l’objectif global,  vise à l’amélioration de l’efficience de la chaîne pénale au Burkina Faso.

présentation des outils harmonisés pour efficience de la chaîne penale
Présentation des outils harmonisés pour une efficience de la chaîne pénale

« Le but, c’est de pouvoir améliorer le travail entre les différentes étapes et les personnes dans les dossiers judiciaires. Rendre plus efficient avec l’optimisation du temps et l’amélioration de la qualité du travail des différents personnes qui sont à chaque niveau. 

Pour améliorer cette efficience, on a travaillé au développement des outils de travail qui devraient, s’ils sont bien utilisés par chaque maillon, permettent de rendre le traitement de dossiers beaucoup plus fluide et plus rapide », a-t-elle indiqué. La chaîne pénale commence au niveau de la police judiciaire, elle suit tout le processus des enquêtes, jusqu’au jugement et à la prison.

Jules César KABORE

Burkina 24

Article du même genre

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *