Présidentielle 2020 : L’ONI se fortifie

1612 0

L’Office national d’identification (ONI) organise un atelier de formation des agents collecteurs photographes (ACP) et agents des centres de traitement intermédiaire des données (CTID) des régions de la Boucle du Mouhoun et du Centre-Ouest sur la gestion intégrée des formulaires. La formation se déroule du mercredi 20 au vendredi 22 février 2019 dans la cité du cavalier rouge, province du Boulkiémdé, région du Centre-Ouest. La cérémonie d’ouverture a été présidée par Kayaba Aristide Béré, directeur général de l’ONI.

Outiller les ACP et CTID des Régions de la Boucle du Mouhoun et du Centre-Ouest de compétences nécessaires à la gestion intégrée des formulaires, à la maîtrise de la gestion des valeurs et du suivi des recettes, tel est l’objectif poursuivi à travers la formation organisée à Koudougou.

Après les régions du Centre-Est, des Cascades, des Hauts-Bassins et du Sud-Ouest, c’est au tour des collaborateurs du Centre-Ouest et de la Boucle du Mouhoun de bénéficier de cette formation de trois jours qui porte sur des modules précis, a dit Aristide K Béré, directeur général de l’ONI.

Selon lui, depuis le 30 juillet 2018, la carte d’identité et le passeport sont devenus les documents de votation. Pour lui cela signifie qu’au delà de la simple identification, « l’ONI se voit désormais investie d’une mission de la plus haute importance, c’est-à-dire faire en sorte qu’aucun Burkinabè ne puisse manquer de carte nationale d’identité (CNIB) ou de passeport, s’il le désire, pour voter aux échéances électorales  de 2020 ».

D’après lui, la demande est déjà forte, et plus de 10 000 dossiers sont enregistrés quotidiennement. 3,5 millions de Burkinabè verront leur CNIB expirer en 2019 et 2020. Cela signifie que l’ONI a un besoin de production de 15 000 CNIB par jour, ce qui justifie le lancement du recrutement qui est en cours.

Plus de 4 millions de CNIB à produire d’ici 2020

A l’étranger, ajoute-t-il, la Commission nationale électorale indépendante (CENI) leur fixe un objectif de 2,5 millions de personnes à enrôler et le ministère de l’intégration africaine et des Burkinabè de l’extérieur,  un objectif entre 100 000 et 300 000 passeports à produire en un an. Tout cela doit se faire au plus tard le 28 février 2020, afin qu’ils puissent transmettre les données des citoyens à la CENI.

Ce sont donc entre 4 et 6 millions de CNIB qui doivent être produites dans la période d’un an.  «Ce sera une période de haute tension, de haute pression qui va s’ouvrir bientôt », juge-t-il.

Il a par conséquent invité ses collaborateurs à travailler avec célérité, transmettre au plus vite les formulaires dès que clôturées, travailler aussi avec beaucoup de désintéressement, parce qu’au-delà de l’identification, « c’est devenu maintenant des documents de vote et de convoitise politique » a-t-il conclu.

Afin d’être plus efficace dans ses missions et de se rapprocher plus des populations pour mieux les servir, l’Office National d’Identification (ONI) a créé dans chaque province du Burkina Faso un Centre de Traitement Intermédiaire de Données (CTID) et dans chaque commune du pays, un Centre de collecte de données (CCD).

Prenant appui sur ces structures, l’ONI entend mettre en œuvre une stratégie de délivrance massive des Cartes Nationales d’Identité Burkinabè (CNIB) au profit des citoyens en âge de voter dans le cadre des échéances électorales de 2020. Pour ce faire, l’Office National d’Identification (ONI) a prévu la vulgarisation de la nouvelle version de l’application de gestion des formulaires (Gest-form) au cours de l’opération spéciale d’enrôlement.

Cependant, si cette version est utilisée par les Agents Collecteurs Photographes (ACP) ainsi que les Agents des Centres de Traitement Intermédiaire de Données (CTID) dans la Région du Centre, il n’en est pas ainsi pour les autres régions du pays. Les ACP et CTID de ces régions, bien qu’ayant ladite version sur leurs appareils, ne disposent pas suffisamment de compétences nécessaires à sa manipulation d’où la formation de Koudougou.

Michel YAMEOGO

Pour Burkina24



Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *