Ecoles fermées au Burkina : Le gouvernement annonce une stratégie

Le ministère  burkinabè en charge de l’éducation nationale a annoncé la mise en place d’une stratégie pour faire face aux effets des actes terroristes dans les régions touchées.

1 135 établissements scolaires fermés. 154 233 élèves, dont 46,6%  de filles,  dans la rue. 5 032 enseignants affectés. Ce sont les chiffres, à la date du 15 février 2019, qui matérialisent les conséquences des attentats terroristes sur le système éducatif burkinabè et rendus publics par le ministère de l’éducation nationale, de l’alphabétisation et de la promotions des langues nationales dans un communiqué.

Le ministère dit avoir  une solution pour éviter que ces milliers d’enfants mis à la rue ne se retrouvent pas à la merci des terroristes qui peuvent y trouver une pépinière pour leur recrutement. Celle-ci se base sur la parade trouvée pendant l’année scolaire 2017-2018 et qui avait permis de faire un rattrapage des examens scolaires dans les zones à fort risque sécuritaire.  

Une stratégie a donc été élaborée, impliquant tous les acteurs. « La mise en œuvre de cette stratégie se fera en collaboration étroite avec les Forces de Défense et de Sécurité et devra permettre à terme de sécuriser les infrastructures éducatives, de réhabiliter les infrastructures et le matériel des écoles abandonnées, fermées ou détruites, de mobiliser toutes les communautés dans le dispositif de sécurisation des structures éducatives en vue de prévenir les attaques et/ou limiter leur impact en collaboration avec les forces de défense et de sécurité, d’améliorer le réseau de communication entre les intervenants (FDS, enseignants, communauté, élèves, journalistes, PTF), dans les zones concernées et de renforcer la résilience des populations déplacées internes, demandeurs d’asile, retournées, hôtes, réfugiées (camps et hors camps), restées sur place (affectées mais non déplacées), à risque (zones non encore touchées)« , précise le communiqué. 

Le Burkina fait face à des agressions de nature terroriste, touchant le système scolaire. Le Chef de l’Etat Roch Kaboré avait promis en début d’année de faire en sorte que tous les enfants du Burkina bénéficient d’une couverture scolaire.

Burkina24



Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page