FESPACO 2019 : ISTC Polytechnique d’Abidjan à Burkina24

369 0

Dans le cadre du cinquantenaire et de la 26e édition du Festival panafricain du cinéma de Ouagadougou (FESPACO), l’Institut des sciences et techniques de la communication (ISTC) polytechnique d’Abidjan en Côte d’Ivoire  a rendu visite à Burkina24 ce mercredi 27 février 2019.

Une délégation de l’Institut des sciences et techniques de la communication (ISTC) polytechnique d’Abidjan en Côte d’Ivoire était dans les locaux de Burkina24 dans le cadre de la 26e édition et du cinquantenaire du FESPACO, ce mercredi 27 février 2019. A l’issue d’un entretien avec la direction générale, Diane Andji N’Gessan, directrice de l’école de production audiovisuelle de l’ISTC à Abidjan et Edmond Bokola, chef de service communication ISTC polytechnique, a précisé que c’est la 3e participation de l’ISTC au FESPACO.

Mais cette année, l’institut est nominé avec deux productions dans la catégorie films d’écoles. Elle a indiqué que le premier est un film de fiction de 8 minutes de Malick Arnaud Koné, en classe de licence, intitulé « Cocktail explosif ». Le deuxième est un documentaire de 13 minutes de Mohamed Ali Diabaté, en classe de Master, intitulé « les enfants charognards ». Un film qui retrace les activités d’enfants qui sont dans le recyclage.

l’institut des sciences et techniques de la communication (ISTC)
La délégation de l’ISTC et  Burkina24

Concernant l’inscription, Edmond Bokola a expliqué que l’entrée à l’ISTC est conditionnée par un concours et dn entretien oral qui a lieu chaque année. L’inscription est de 120 000 F CFA et les frais de scolarité en première année sont fixés à 450 000 F CFA pour les nationaux et à chaque palier, c’est 50 000 F CFA de plus jusqu’au Master. Pour les non nationaux, c’est une différence de 100 000 F CFA. Une priorité est accordée au non nationaux d’occuper le campus de 72 chambres.

En rappel, l’Institut des sciences et techniques de la communication (ISTC) polytechnique est un établissement de formation supérieur qui recrute des étudiants à partir du baccalauréat toute catégorie. C’est un regroupement de cinq écoles. Il s’agit de l’école de production audiovisuelle, de journalisme, de télécommunication et technologie de l’audiovisuelle, publicité marketing, art et images numérique.

Existant depuis 1992, l’ISTC a formé 18 nationalités et est en partenariat avec l’Institut des sciences et techniques de l’information et de la communication (ISTIC) du Burkina Faso.

Jules César KABORE

Burkina 24

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre