Culture : Le Burkina Faso et la Fédération Wallonie-Bruxelles célèbrent 20 ans de mariage

1836 0

Les responsables du département de la culture ont animé une conférence de presse sur la célébration des 20 ans d’anniversaire de la coopération entre la fédération Wallonie-Bruxelles et le Burkina Faso ce mercredi 27 février 2019 à Ouagadougou. À cette occasion, un atelier d’échanges et de réflexions est prévu avec des experts culturels sur l’avenir de cette coopération.  

En marge du cinquantenaire de la biennale du cinéma panafricain, une coopération culturelle bilatérale directe a été formalisée entre le Burkina Faso et la Fédération Wallonie-Bruxelles. Cette coopération, selon le secrétaire général Lassina Simporé, représentant le ministre de la culture, compte à son actif, entre autres, sept sessions de commissions mixtes permanentes « CPM » tenues, l’appui technique et financier constant aux projets culturels portés par les opérateurs culturels privés et publics des deux parties et le renforcement du réseautage entre les opérateurs culturels.

« A travers ces commissions, nous avons décidé de choses très importantes à faire au niveau culturel et touristique. Nous avons aussi échangé des missions tant en Belgique qu’au Burkina Faso et nous avons profité de ces occasions là pour renforcer les capacités des techniciens du ministère en charge de la culture et du tourisme », a expliqué le secrétaire général Lassina Simporé.

« C’est une coopération de grande qualité avec des projets qui fonctionnent très bien, qui ont porté leurs fruits », a annoncé le délégué général Wallonie-Bruxelles, Yann Gall. Il faut dire que c’est pour renforcer « les capacités substantielles » du côté du Burkina Faso.  L’idée a été de soutenir les acteurs non étatiques, notamment les Récréatrâles, a-t-il ajouté.

Faut-il le rappeler, les vertus de  la coopération entre la Fédération Wallonie-Bruxelles et le Burkina Faso se caractérisent par son modèle qui accorde une confiance aux opérateurs non étatiques, une liberté dans la formulation de leurs projets artistiques conjoints. Ce modèle permet de respecter les valeurs démocratiques et soutient la promotion des droits humains.

Aïna TOURE (stagiaire)

Burkina 24



Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *