FESPACO 2019 : Le prix Thomas Sankara sera au rendez-vous

286 0

Pour la troisième fois consécutive, la Guilde africaine des réalisateurs et producteurs va décerner le prix Thomas Sankara lors du Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (FESPACO). Le prix, doté d’une valeur de 3 millions de F CFA, récompensera un des 26 films en compétition officielle dans la catégorie court métrage. En prélude à la cérémonie de récompense qui se tiendra le 1er mars prochain, les organisateurs ont tenu un point de presse ce mercredi 27 février 2019.

« Nous ne cherchons pas un film révolutionnaire. La révolution, c’est d’abord bien faire les choses. C’est le vrai sens d’une révolution. Nous cherchons un excellent film, comme Thomas Sankara. Un film qui est bien fait dans le fond, dans le jeu d’acteur, globalement dans sa mise en scène et qui porte un regard humaniste sur le monde », a laissé entendre le président de la Guilde africaine des réalisateurs et producteurs, Balufu Bakupa-Kanyinda.

Lire également 👉Un prix Thomas Sankara au Fespaco 2015

Le prix Thomas Sankara, doté d’une valeur de 3 millions de FCFA, récompensera un des 26 films en compétition officielle dans la catégorie court métrage. Pour cette 3e édition, le jury de 5 membres est présidé par Fanta Nacro, réalisatrice burkinabè.

L’innovation de cette année, c’est le programme « 7 jours pour un film ». Un film fabriqué pendant 7 jours. A l’issue d’un appel aux scénarii pour des femmes cinéastes dans le cadre d’un projet de réalisation d’un court métrage. Sur les 50 dossiers enregistrés, 13 ont été retenus. La gagnante est Delphine Kaboré âgée de 22 ans et lors de la remise du prix Thomas Sankara son film, tourné et monté en 7 jours, sera diffusé.

Qui succédera à la Tunisienne Leyla Bouzid, lauréate du prix en 2015 avec son film, « Zakaria », à la Rwandaise Marie-Clémentine Dusabejambo lauréate en 2017 avec  « A Place for Myself » ? C’est à la veille de la clôture officielle du FESPACO, le 1er mars prochain à Canal Olympia que le prix sera proclamé, au cours de la nuit du Court métrage.

En rappel, décerné pour la première fois à la 24e édition du FESPACO en 2015, le prix Thomas Sankara a été initié par la Guilde africaine des réalisateurs et producteurs pour honorer et célébrer la mémoire du défunt président.

Jules César KABORE

Burkina 24

Article du même genre

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *