Présidentielle de 2020 : L’ADD se positionne derrière Roch Kaboré

299 0

L’Alliance des démocrates pour le développement (ADD) a tenu, le samedi 2 mars 2019 à Ouagadougou, sa première assemblée générale de l’année 2019. Le thème de cette rencontre a porté sur la mobilisation des ressources financières à l’orée des élections de 2020. « Ce thème, il faut le dire, est un sujet de préoccupation pour tous les partis progressistes et surtout pour les partis qui veulent obtenir des résultats au plan électoral », a indiqué Moussa Traoré, Président du parti.

Les ressources financières se font de plus en plus rares. C’est le constat fait par Moussa Traoré, Président de l’Alliance des démocrates pour le développement (ADD), pour justifier le thème choisi pour la première assemblée générale de l’année 2019 du parti politique qu’il dirige. « C’est pour cela qu’il faut explorer toutes les sources pour aller aux élections de façon autonome et de façon indépendante », précise-t-il.

Le parti qui est actuellement présent dans 37 provinces du Burkina Faso a également traité, lors de cette rencontre, des sujets sur la feuille de route des coordonnateurs provinciaux et des coordonnateurs pays, le budget des activités de l’année 2019 et le protocole relatif au répertoire des membres de l’ADD au plan national.

En se préparant pour les futures élections qui, en principe, se tiendront en 2020, à en croire Moussa Traoré, il s’agira pour l’ADD d’avoir le maximum de députés et de maires, parce que, dit-il, « pour le moment, nous ne sommes pas sur le schéma présidentiel, mais ça va venir ». Et il s’explique : « nous sommes membres de l’Alliance des partis de la majorité présidentielle (APMP). Nous soutenons la candidature du Président Roch Marc Christian Kaboré. L’ADD sera pour lui un allié fort et crédible ».  

Contexte sécuritaire oblige, certains observateurs de la scène politique burkinabè émettent un doute sur la tenue des élections de 2020. Plusieurs zones du pays subissent des attaques terroristes. A ce propos, le Président de l’ADD reste confiant. « On n’a pas d’inquiétudes à ce niveau, soutient Moussa Traoré. Vous avez constaté comme nous que la situation, depuis un certain temps, se régularise petit à petit. Je pense que d’ici la fin de l’année, toutes les zones du Burkina seront fréquentables ».

Moussa Traoré a, au cours de son allocution, eu une pensée pour l’ex Premier ministre Paul Kaba Thieba qui a, selon lui, obtenu des résultats significatifs avec ses équipes gouvernementales dans un contexte très difficile. « Nous invitons nos chers compatriotes à ne pas toujours voir les aspects négatifs d’une action humaine, mais reconnaître aussi ses éléments positifs », dit-il.

Ignace Ismaël NABOLE

Burkina 24

Ignace Ismaël NABOLE

Journaliste reporter d'images (JRI).

Article du même genre

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *