Burkina : Trois jours pour sensibiliser les jeunes sur la sécurité routière

238 0

Le réseau des journalistes et communicateurs pour la promotion de la sécurité routière a organisé en marge du FESPACO une série de projections de films traitant de l’incivisme routier dans les quartiers Balkuy, Bisghin et dans la commune de Tanghin-Dassouri. Cette série de sensibilisation s’est déroulée du 26 février au 1er mars 2019.

Les accidents de la route demeurent un véritable fléau sur le plan mondial et en particulier dans les pays en voie de développement. Et pour lutter contre, le réseau des journalistes et communicateurs pour la promotion de la sécurité routière (ReJSER-BF) a institué une série d’activités. L’objectif de ces activités est de renforcer la communication et la sensibilisation sur le phénomène des accidents de la route comme problème de santé publique.

« La route tue chaque année 1,3 million de personnes sur la planète dont 93% de décès dans les pays à revenu faible ou intermédiaire comme le Burkina Faso. Selon les chiffres officiels au Burkina Faso, l’insécurité routière reste l’une des préoccupations majeures », a expliqué le président du ReJSER-BF Léopold Kaboré.

Selon l’Office national de la sécurité routière (ONASER), de 2014 à 2016, le pays a enregistré 46 883 blessés et 2 756 morts dans 57 138 cas d’accidents de la circulation. En moyenne, 13 personnes perdent la vie chaque jour sur les routes au Burkina et des centaines d’autres sont blessées. Les causes de ces accidents sont diverses.

Parmi celles-ci se trouvent l’excès de vitesse, la conduite en état d’ébriété ou sous l’influence de substances psycho actives, le non-respect ou l’absence de dispositions de sécurité, la distraction au volant en raison de l’usage du téléphone portable, le mauvais état des infrastructures routières et le non-respect du code de la route.

En rappel, le ReJSER-BF a été créé le 15 mars 2015 à Ouagadougou et regroupe des journalistes et communicateurs engagés dans la promotion de la sécurité routière au Burkina Faso. Il ambitionne devenir une structure qui participe efficacement à la lutte contre l’incivisme routier dans la circulation au Burkina Faso.

Basile SAMA (stagiaire)

Burkina 24

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre