Me Gilbert Ouédraogo : « Dans certains pays, le président du Faso aurait été mis en accusation pour haute trahison »

471 0

L’opposition politique a animé sa traditionnelle conférence de presse hebdomadaire ce mardi 5 mars 2019. Face aux Hommes de media, Me Gilbert Marie-Noël Ouédraogo est revenu sur la gestion sécuritaire du Burkina Faso, la question des  déplacés, le mouvement d’humeur de la police nationale et sur la « politisation » du FESPACO et du 8-Mars.

« Nous disons que le président Kaboré, qui a commis la grave erreur de s’assoir avec des responsables terroristes et de les laisser repartir, mais peut se rattraper »,  a déclaré le président de l’ADF-RDA Me Gilbert Marie-Noël Ouédraogo. Cette déclaration fait allusion à une autre déclaration du président du Faso sur un média allemand faisant état d’un entretien qu’il aurait eu avec des leaders terroristes au palais de Kosyam.

L’opposition politique « s’indigne » de voir le président du Faso inviter les Burkinabè à « une grande collaboration » avec les forces de défense et de sécurité et ne pas donner l’exemple en dénonçant les leaders terroristes qu’il aurait reçus en audience au palais présidentiel.

« Il doit faire publier la liste nominative de ces leaders terroristes avec leurs photos à l’appui », a ajouté Me Gilbert Ouédraogo. L’avocat a par ailleurs lancé une invite au président du Faso à ne pas protéger les terroristes qui endeuillent le Burkina Faso, tout en le traitant de « témoin détenant des preuves importantes ». « Dans certains pays, le président du Faso aurait été mis en accusation pour haute trahison », a martelé le président de l’ADF-RDA.

Sur la question des déplacés suite aux affrontements de Yirgou, l’opposition politique estime qu’ils vivent « une situation critique ». « Des populations ont fui l’insécurité laissant leurs champs et d’autres bien précieux. Elles se sont concentrées dans les centres urbains », a souligné Me Gilbert Marie-Noël Ouédraogo.

Le démarrage de la campagne agricole dans trois mois inquiète aussi les leaders politiques de l’opposition.  Ils craignent des famines, des risques d’affrontement entre éleveurs et agriculteurs et de conflits fonciers. Le second aspect de cette question concerne les 150 000 élèves qui ont vu leurs cursus scolaires interrompus. « L’opposition politique encourage le gouvernement à tout mettre en œuvre pour éviter une année blanche à ces élèves », a lancé Me Gilbert Ouédraogo.

Le pagne du 8-Mars aux couleurs du MPP ?

Un autre point sur la table des débats ce mardi 5 mars 2019 est ce que l’opposition politique appelle « politisation du FESPACO et du 8-Mars ». Le président de l’ADF-RDA estime que le MPP se prête à des ambitions d’appropriation du FESPACO et du 8-Mars à travers « des moyens de propagande ». « C’est une honte pour notre pays dans la mesure où ces actes ont été posés en présence de chefs d’Etat de pays amis, de vedettes du cinéma et plusieurs centaines de festivaliers », a lancé le président Me Gilbert Marie-Noel Ouédraogo.

Pour illustrer ses propos, Me Ouédraogo a pris comme exemple « le port des T-shirt à l’effigie de Roch Kaboré », l’utilisation des gadgets et de slogans lors du Festival Panafricain de Cinéma et de Télévision de Ouagadougou. En rapport avec le 8-Mars, le président de l’ADF/RDA affirme que « cette année, le pagne du 8-Mars est de couleur orange (couleur officielle du MPP) sans aucune référence aux couleurs nationales du Burkina. La seule explication, c’est que le MPP veut faire de la propagande à travers la journée internationale de la femme ».

Et pour terminer, l’opposition politique s’inquiète de la grève des agents de la police nationale. Elle estime que les revendications des policiers sont « nobles et légitimes ». Me Gilbert Ouédraogo appelle le Premier ministre à mener des pourparlers avec le syndicat de la police nationale afin d’aboutir à une sortie de crise rapide.

Basile SAMA (stagiaire)

Burkina 24

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article du même genre

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *