Burkina : La nouvelle Constitution sera adoptée par voie référendaire

749 0

Dans un communiqué diffusé le jeudi 14 mars 2019, la Présidence du Faso a annoncé que la nouvelle Constitution sera adoptée par voie référendaire. Cette annonce a été faite suite à la rencontre entre le président du Faso Roch Kaboré et le bureau de la Commission constitutionnelle.

Le projet de Constitution pour le passage à la Ve République était au cœur des échanges entre le président du Faso et le bureau de la Commission constitutionnelle. Selon le président de la Commission Me Halidou Ouédraogo, cité par les services de communication de la Présidence du Faso, le président du Faso a promis que « la Constitution sera adoptée par voie référendaire » et il tiendra cette promesse conformément à ses propres engagements vis-à-vis de la Nation.

Aussi, poursuit Me Halidou Ouédraogo, « la date du référendum importe peu, pourvu qu’il se tienne dans les normes, dans le cadre de nos lois constitutionnelles et qu’il ne remette pas en cause un aspect ou un autre ».

A noter que de nombreuses voix s’étaient élevées pour demander l’adoption de cette nouvelle Constitution par voie parlementaire. Le débat s’était focalisé sur le probable coût du référendum. A son temps, pour bon nombre d’observateurs, cette somme pouvait servir dans la lutte contre le terrorisme.

Synthèse de Ignace Ismaël NABOLE

Burkina 24

Ignace Ismaël NABOLE

Journaliste reporter d'images (JRI).

Article du même genre

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *