Burkina : Le Premier ministre prend langue avec la majorité présidentielle

602 0

Le Premier ministre Christophe Marie Joseph Dabiré a entamé une série de concertations avec les différents partis politiques. Ce lundi 18 mars 2019, le patron de la primature était avec l’alliance des partis de la majorité présidentielle.

« Comme vous le savez, à l’APMP il y a des députés et des membres au gouvernement et ils constituent un soutien inestimable. C’est cela qui a permis de faire en sorte que ma candidature soit validée », a expliqué le Premier ministre Christophe Marie Joseph Dabiré. La visite rendue à l’alliance des partis de la majorité présidentielle (APMP) sonne alors comme un remerciement pour le soutien lors de son discours de politique général à  l’Assemblée nationale.

« C’était l’occasion pour moi également de recueillir leurs observations et leurs orientations pour pouvoir conduire l’action gouvernemental », a ajouté Christophe Marie Joseph Dabiré. Des suggestions ont été alors faites pour aider le nouveau Premier ministre dans sa mission. Tout en remerciant les responsables de l’APMP, Christophe Marie Joseph Dabiré a promis d’autres concertations avec d’autres partis politiques afin de tracer les sillons d’un « véritable développement ».

Et pour cette mouvance politique qui compte une quarantaine de partis politiques, la visite du chef du gouvernement est à saluer à sa juste valeur. « Je remercie son excellence pour le pas fait vers une concertation sur les questions de gouvernance et sur des questions de politique nationale », a déclaré le coordonnateur de l’APMP, Clément Sawadogo. Tout en saluant la déclaration de politique générale du premier ministre, Clément Sawadogo a émis des suggestions au nouvel homme fort du gouvernement. « Nous avons souhaité que nous puissions davantage travailler sur les mécanismes de concertation entre la majorité présidentielle et le gouvernement et que nous puissions aussi de temps en temps faire l’état des lieux de la mise en œuvre du programme présidentiel », a ajouté Clément Sawadogo.

L’application de ces suggestions permettra de remplir l’obligation de redevabilité envers les populations en ce qui concerne les acquis, les chantiers et les manquements de l’avis du coordonnateur de l’Alliance des Partis de la Majorité Présidentielle.

Basile SAMA 
Burkina 24

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.
.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre