Côte d’Ivoire : Les femmes de Ganzourgou à Vridi-Canal ont célébré le 08-Mars

331 0

L’Association des femmes burkinabè originaires de Ganzourgou à Vridi Canal dans la commune de Port-Bouët, Abidjan, en Côte d’Ivoire ont célébré en différé  la Journée Internationale des Droits de la Femme ce samedi 16 mars 2019. Le contexte sécuritaire au Burkina a été au centre des pensées.

L’Association des femmes burkinabè originaires de Ganzourgou à Vridi Canal dans la commune de Port-Bouët  en Côte d’Ivoire ont célébré en différé le 8-Mars,  ce samedi 16 mars 2019. Le contexte sécuritaire particulièrement délicat du Burkina Faso a inspiré les femmes qui se sont rassemblées en guise de soutien à l’ensemble du peuple burkinabè.

Lingani Clarisse, prononçant le discours du Comité d’Organisation, a exhorté ses compatriotes, en l’occurrence ses « sœurs et mères », à s’engager résolument dans le combat contre l’analphabétisatisme et pour la scolarisation de la jeune fille.

Cette mobilisation devrait également être perçue comme un signal fort de l’engagement des femmes burkinabè en général contre le terrorisme qui tend à déstabiliser le Burkina Faso avec ses corollaires de désolation. Une pensée toute particulière a été formulée pour les veuves et les orphelins laissés après le passage des « ennemis » du Faso.

La marraine de la cérémonie, Madelaine Zoungrana, a quant à elle rendu un vibrant hommage à ses filleuls tout en les invitant à consolider davantage leur unité autour des valeurs telles que la paix et le pardon.

Hassan Kaboré, le parrain de la cérémonie a tenu, avant tout propos, à observer une minute de silence à la mémoire des victimes des attaques terroristes au Burkina Faso. Abordant la question de sa présence au sein de cette assemblée de femmes, il a indiqué qu’il ne saurait se soustraire à ce genre d’initiative visant à valoriser et à soutenir « nos mamans », tout en les invitant au sens de la responsabilité et au travail. Un match de gala opposant les femmes mariées aux femmes célibataires de cette association a clôturé les festivités de cette cérémonie.

Kouamé L.-Ph. Arnaud KOUAKOU   

Correspondant de Burkina24 en Côte d’Ivoire                                                        

.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre