Burkina : ADOLEAD pour une jeunesse burkinabè citoyenne

371 0

L’association Génération Butterfly, en collaboration avec l’ONG Oxfam, a mené un projet pilote dénommé « ADOLEAD » qui s’est déroulé d’Octobre 2017 à Mars 2019. La restitution des résultats dudit projet est intervenue ce jeudi 21 mars 2019 à Ouagadougou.

De février 2017 à mars 2019, environ 300 élèves ont bénéficié du projet adolescent leader (ADOLEADER). Durant 18 mois, ces jeunes issus de quatre écoles de la ville de Ouagadougou ont eu droit à 36 ateliers sur des thèmes allant du civisme à la protection de l’environnement.

Ce projet vient en réponse à la recrudescence des actes d’incivisme  à tous les niveaux de la société, selon les organisateurs. « Nous avons voulu permettre aux enfants d’avoir une meilleure connaissance de la citoyenneté et également qu’ils améliorent leur capacité d’engagement dans la société à travers des initiatives de développement. On a remarqué que si on offre la possibilité aux élèves, ils vous donnent des résultats auxquels vous ne vous attendez pas », a expliqué le chargé du projet Yacouba Kaboré. C’est donc un supplément aux efforts des enseignants que compte amener l’association Génération Butterfly. Et pour ce faire, elle  propose une prise de conscience des jeunes de leur pouvoir actif de citoyen.

L’association a bénéficié de l’accompagnement de l’ONG Oxfam dans la mise en œuvre de ce projet. « Cela fait 18 mois que nous accompagnons notre partenaire dans la mise en œuvre de ce projet. De ce qui m’a été donné d’entendre ou de voir, je ne peux qu’être satisfait de cette collaboration jeune mais riche et fructueuse »,  a déclaré Omer Kaboré, le directeur pays de Oxfam Burkina.

Prise de conscience

C’est donc satisfait des résultats de ce projet pilote que la structure a décidé de renouveler le partenariat pour des éditions futures.

 Le projet « ADOLEAD » est « louable » de l’avis des élèves et des enseignants. « J’ai grandi et je suis un citoyen éclairé. J’ai aussi eu des notions sur la chose publique et sur la participation citoyenne. La jeunesse doit s’impliquer pour faire avancer le pays. Le Burkina Faso compte sur nous et si nous on casse les biens publics et privés, demain quand nous serons devant, on ne pourra pas dire aux autres de ne pas casser »,  a exprimé Nestor W Nikièma, élève bénéficiaire du projet.

Une remise d’attestations de reconnaissance a également ponctué cette cérémonie.

A noter que ce projet a connu également la participation du ministère des droits humains et de la promotion civique.

En rappel, ADOLEAD est un projet d’éducation parascolaire au civisme et à la citoyenneté active qui vise l’augmentation de l’implication active et de prise de conscience des jeunes des enjeux de gouvernance dans leurs communautés.

Basile SAMA

Burkina24

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article du même genre

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *