Burkina : La route Koupèla-Bittou-Cinkansé-Frontière du Togo réhabilitée

600 0

Le Président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, a procédé à l’inauguration de la route nationale N°16 (Koupéla-Cinkansé frontière du Togo), ce jeudi 21 mars 2019 dans la région du Centre-Est.

La route nationale n°16 (RN16) Koupéla-Tenkodogo-Bintou-Cinkansé, longue de 150km, a été réhabilitée, renforcée et inaugurée ce jeudi 21 mars 2019. Selon les données fournies par le ministère des infrastructures, c’est une chaussée de 2×3,5 m soit 7 m en béton bitumineux à module élevé de 5 cm d’épaisseur avec un accotement de 2×1,5 en grave bitume.

En traversée de grandes agglomérations (Koupéla, Tenkodogo, Bittou, Cinkanssé) la chaussée est de 2x2x3,5 m avec un terre plein central, soit 14 m en béton bitumineux à module élevé de 5 cm d’épaisseur. Concernant la structure de la chaussée, ce serait une couche de fondation de 20 cm d’épaisseur en graveleux latéritique stabilisé au ciment après recyclage de la couche de base et du revêtement existants.

La RN16 réhabilitée et renforcée
La RN16 réhabilitée et renforcée

Egalement, une couche de base de 8 cm d’épaisseur de grave bitume après pose de grille de fibre de verre et une couche de roulement de 5 cm d’épaisseur en béton bitumineux à module élevé. Les travaux de réhabilitation de la RN16 ont été réalisés par l’entreprise SOROUBAT. En effet, le renforcement de la route communautaire CU9 Koupéla- Bittou- Cinkansé-Frontière du Togo est une composante du projet de construction du corridor Lomé-Cinkansé-Ouagadougou.

Le ministre des infrastructures, Eric Bougouma, a précisé qu’en plus des 153,3 Km de route entièrement réhabilités et renforcés, le projet a permis, entre autres, à l’aménagement de pistes rurales, la construction de l’aire de repos à Zorgho, la construction de forages, d’infrastructures complémentaires de la maison de la femme de Tenkodogo, la construction d’un centre de promotion de la femme à Cinkansé, la construction des latrines au centre de promotion de la femme de Bittou, la construction d’un laboratoire de sérologie au CHR de Tenkodogo, l’achat de 500 charrettes à traction asine, 500 pousse-pousse à eau, 10 unités de fabrication de savon, 40 ordinateurs complets au profit de l’administration douanière.

Le ministre des infrastructures, Eric Bougma
Le ministre des infrastructures, Eric Bougouma

D’un coût global de plus de 100 milliards de FCFA, 82 milliards du projet ont été consacrés aux travaux routiers et le reste pour les travaux connexes qui ont  généré la création d’environ 3 000 emplois directs.

Le projet a été financé par la Banque africaine de développement(BAD), la KfW, la Banque ouest-africaine de développement (BAD), la Banque d’investissement et de développement de la CEDEAO (BIDC), la coopération Allemande, l’UEMOA et le budget de l’Etat

Le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, est convaincu que cette infrastructure va permettre d’assurer la fluidité de la circulation des personnes et des biens entre la Burkina Faso et le Togo. Par ailleurs, il a lancé un appel à son entretien surtout en évitant les surcharges.

Jules César KABORE

Burkina 24

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre