La Ruche : Du théâtre pour les enfants

548 0

Du 22 au 29 mars 2019, se tient à Ouagadougou, la 7e édition du Festival La Ruche, Arts, Enfance et Jeunesse. Organisée par la fédération du cartel et la compagnie théâtre Eclaire, cette édition regroupe des compagnies professionnelles de la Côte d’Ivoire, du Burkina Faso, du Bénin, du Togo et du Niger.

Cette année, le festival la Ruche, arts, enfance et jeunesse qui est « purement africain », contrairement aux éditions passées, offre des spectacles professionnels aux plus jeunes qui habituellement n’ont pas accès.

« Toute mon action tourne autour de l’enfance et de la jeunesse »,  a réagi Alain Hema, promoteur du festival. Il ajoute que « les premières années,  il y avait des pays européens. Vous avez vu que cette année, il n’y en a pas parce que j’ai incité tous les créateurs à travailler à pouvoir mettre à la disposition des enfants un spectacle ».

 Durant sept jours, cette édition rassemblera une dizaine de compagnies et groupes artistiques venus du Bénin, du Togo, du Burkina Faso, de la Côte d’Ivoire, du Niger, avec des représentations de plusieurs genres comme le conte, le théâtre, la magie, le cirque, la musique et la marionnette qui seront présentés aux enfants.

« Que ce soit en musique, en danse ou en théâtre, il faut trouver une écriture adaptée à l’âge des enfants. Ce qui se passe en fait est que les enfants subissent les spectacles des adultes. J’invite les créateurs à écrire sur l’enfance pour que le programme passe normalement », affirme le prometteur.

Afin de permettre aux enfants qui habitent les autres quartiers de pouvoir bénéficier de ces spectacles, les organisateurs ont décidé d’étendre le festival à quatre espaces culturels de différents quartiers périphériques de la ville de Ouagadougou où tous les spectacles commencent à 19h. Les centres concernés sont,  le centre culturel Gambidi à Dassasgho, l’espace Grace théâtre à la cité An III,  le CITO en centre-ville et le théâtre du Cartel.

La Ruche, qui est un projet d’éducation artistique et culturel des enfants et des jeunes, s’inscrit dans la dynamique de développement,  de l’éducation artistique dans les écoles primaires et secondaires du Burkina Faso.

Dahmata ILBOUDO (stagiaire)

Burkina 24

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article du même genre

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *