Burkina : L’Arabie Saoudite offre 3 000 carcasses de moutons au Burkina Faso

751 0

L’ambassadeur du royaume d’Arabie Saoudite a procédé ce lundi 25 mars 2019 à la remise de viande au peuple burkinabè. Ce don rentre dans le cadre de la consolidation des relations d’amitié qui lient les deux pays.

« Le projet du Royaume d’Arabie Saoudite de fournir des carcasses de viande rentre dans le cadre des efforts déployés par le Royaume d’Arabie Saoudite envers tous les pays musulmans, amis et frères », a expliqué le Dr Waleed ben Abdul Rahman Al Hamoudi, l’ambassadeur du Royaume d’Arabie Saoudite au Burkina. Ce don  de 3 000 carcasses de moutons vient pour consolider les relations qui existent entre le Burkina Faso et le Royaume d’Arabie Saoudite.

Il s’agit de viande sacrificielle du Hadj 2018 et la quantité de ce don a augmenté de 30% par rapport au don passé, selon les propos de l’ambassadeur. « Ce don rentre également dans le cadre des relations d’amitié qui lient les deux nations. Des relations caractérisées par le respect mutuel et la non-ingérence dans les affaires internes des deux Etats mais aussi et surtout par la convergence des vues sur les grandes positions internationales »  a-t-il ajouté.

Ce don alimentaire en faveur des populations les plus démunies est salué à sa juste valeur par la première responsable du département en charge de la solidarité nationale. « La remise de ces carcasses de moutons se présente comme une œuvre de grande portée sociale et démontre combien le Royaume d’Arabie Saoudite reste sensible aux préoccupations de nos populations les plus vulnérables sur le plan alimentaire. Je voudrais traduire ma reconnaissance et ma satisfaction en l’endroit du peuple saoudien », a déclaré la ministre de la femme, de la solidarité nationale, de la famille et de l’action humanitaire, Laurence Marshal/Ilboudo.

La ministre a par ailleurs souligné que le Burkina Faso bénéficie de l’aide du Royaume Saoudien dans plusieurs domaines comme le volet alimentaire, pharmaceutique et de matériels de suivi.
Ce don sera réparti entre les personnes nécessiteuses avec en priorité les enfants, les femmes et les vielles personnes.

Et au ministre de la famille de « rassurer » les donateurs sur les dispositions de gestion qui seront prises pour le partage de ces viandes.

Basile SAMA
Burkina 24

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre