Des experts cubains au service des fédérations d’athlétisme et de boxe

717 0

Le ministère des sports et des loisirs (MSL), en collaboration avec l’ambassade de Cuba au Burkina, a présenté trois experts. Ils veulent apporter leurs expériences aux fédérations d’athlétisme et de boxe. Ces experts comptent préparer les sportifs burkinabè pour les jeux olympiques de Tokyo 2020.

Trois experts cubains dont deux en athlétisme et un en boxe viennent en appui aux fédérations de tutelle pour le développement de ces disciplines au Burkina Faso. Ces experts ont été présentés le lundi 25 mars 2019 au ministère des sports et des loisirs. Le ministre des sports et des loisirs a rappelé que l’arrivée de ces experts entre dans le cadre de la coopération entre les deux pays qui se matérialisent « par des échanges d’expériences”. Il est convaincu que ce partenariat va contribuer à booster le sport au Burkina Faso.

« Ce pays a une grande expérience en la matière. Sur le plan international, c’est une référence en matière de valorisation du capital humain. En matière de formation. Nous avons compris qu’il faut rapidement aller à la formation car sans formation, rien n’est possible. Nous avons voulu bénéficier de leurs expériences en matière de formation et de suivi pour que notre pays puisse produire de grands talents », affirme le ministre Daouda Azoupiou.

Des contrats d’objectifs seront signés par ces experts. Ceci sera accompagné d’un plan de suivi-évaluation pour mesurer l’impact du travail fait sur le terrain. Les trois experts qui viennent d’arriver au Burkina Faso sont Yanuileidi Cumbajay ancienne championne olympique, Herebuto Cabra et Ricardo  Zfechavarria Torres qui vont s’occuper des boxeurs.

Selon l’ambassadrice de Cuba au Burkina Ana Maria Chongo Torreblanca, ce partenariat rentre dans la vision de développement par le sport « Cuba considère le sport et les loisirs comme un puissant levier de développement économique et social. La pratique du sport a toujours été un contrat social engageant toute la population », a-t-elle soutenu rappelant le renforcement des sanctions des Etats-Unis contre son pays. Selon ses explications, 18 étudiants burkinabè sont actuellement en étude en médecine à Cuba grâce à des bourses  alors que deux étudiants pourraient bénéficier de bourses dans ce sens.

Le président de la fédération burkinabè d’athlétisme Frédéric Sidibé estime que l’arrivée de ces experts entre en droite ligne avec le nouveau projet de la relève de sa fédération. Il s’agit de l’ouverture d’un centre de formation de haut niveau. « Six classes sont disponibles, il reste à mettre les moyens pour créer un centre de sport/étude », souhaite Frédéric Sidibé. Son homologue de la boxe Dramane Koné a fait savoir qu’il s’agit de l’un des besoins du noble art burkinabè car, rappelle-t-il,  « un athlète qui ne se forme pas, se déforme ». Déjà, ces experts vont se mettre au travail pour préparer des athlètes burkinabè pour les jeux olympiques de 2020 à Tokyo puisque l’ambassadrice de Cuba au Burkina a souhaité un combat de boxe entre un cubain et un Burkinabè à Tokyo.

Boukari OUÉDRAOGO 

Burkina24

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre