Côte d’Ivoire : Kemi Séba interpelé puis expulsé

343 0

L’activiste  franco-béninois, Stellio Gilles Roberts Kapo Chichi, plus connu sous le nom de Kemi Seba, séjournant en Côte d’Ivoire depuis quelques jours, a été interpelé puis expulsé, lui et ses compagnons dans l’après-midi de ce mardi 26 mars 2019 par la Direction de la Surveillance du Territoire, DST.

Peu avant d’être précipité aux alentours de 20h40 dans un vol de la compagnie nationale, Air Côte d’Ivoire, Kemi Seba affirmait ceci dans une vidéo relayée sur les réseaux sociaux : « Je viens d’apprendre qu’une partie de mon staff vient d’être arrêtée par la DST (…) Je vais me rendre à la DST parce que je n’ai peur de personne. Quel que soit ce qui se passe, je n’ai rien à me reprocher. Je suis pour une démarche de paix, mais de justice », a-t-il soutenu.

« La Côte d’Ivoire est le pays qui accueille royalement Bolloré, pilleur de l’Afrique, qui accueille royalement Nicolas Sarkozy, pilleur de l’Afrique, saigneur de l’Afrique, qui accueille toutes les multinationales occidentales qui pillent l’Afrique pendant que nos pays vivent en dessous du seuil de pauvreté », a-t-il dénoncé.

Kemi Seba donnant les raisons de sa présence en Côte d’Ivoire a expliqué que ses camarades et lui, après être y entrés en toute légalité, prévoyaient une mobilisation « pacifique » le samedi 31 mars 2019 pour non pas créer l’anarchie et la violence mais « éveiller les consciences sur la reconquête de la souveraineté du peuple africain ».

Kouamé L.-Ph. Arnaud KOUAKOU
Correspondant de Burkina24 en Côte d’Ivoire

Article du même genre

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *