Ouaga : Mouvement d’humeur des habitants du quartier Garghin

975 0

Plusieurs résidents du quartier non loti appelé « Garghin » ont manifesté devant le ministère de l’urbanisme et de l’habitat ce lundi 8 avril 2019 à Ouagadougou. Ils disent craindre un déguerpissement. Mais, ils ont été « rassurés » par le ministre Maurice Dieudonné Bonanet qui les a rencontrés sur place.

Albert Soubeiga est un résident du quartier Garghin, Arrondissement 12 de Ouagadougou. Habitant de la zone non lotie, il fait partie des manifestants qui se sont retrouvés ce lundi 8 avril 2019 devant le ministère en charge de l’habitat.

Il explique : « Depuis avant-hier, nous avons reçu la visite des agents de la sécurité en particulier la gendarmerie. Ils sont venus en nombre impressionnant disant qu’ils veulent faire la reconnaissance du terrain d’un litige qui nous oppose à l’entreprise BTM. En 2017, on est venu voir le ministre. Il est venu sur le terrain nous rassurer qu’il n’y avait pas de problème et qu’ils sont entrain de trouver une solution pour nous reloger ».

Le commerçant poursuit qu’en 2018, quand les responsables de l’entreprise immobilière sont revenus, le ministre a dit qu’il n’y a pas de problème qu’ils vont s’entendre jusqu’à ce que les travaux finissent afin de permettre aux habitants de libérer le terrain.

« Tout ce que nous pouvons faire pour résoudre la situation nous le ferons » (Ministre)

« A notre grande surprise, samedi 6 avril 2019, BTM arrive sur le terrain avec des agents de sécurité. Qu’ils sont venus faire la reconnaissance du terrain, alors, nous, on ne comprend plus rien. Personne ne refuse de partir, nous attendons qu’on nous trouve le terrain pour partir. Tout ce beau monde est dans cette attente », fait comprendre en langue Mooré le représentant des habitants de Garghin, Naaba Yadga.

« Nous, on a contesté jusqu’à ce qu’il nous prouve qu’il a les papiers du titre foncier. Ce matin à la Mairie de l’Arrondissement 12, on nous a dit que jusque-là les travaux ne sont pas terminés », ajoute Albert Soubeiga. A en croire les manifestants, c’est la raison principale qui les a amenés à venir rencontrer le ministre Bonanet car le dossier serait géré par son ministère.

« Nous sommes venus dans votre quartier pour faire le constat de la situation. On a pris l’engagement de chercher un site pour faire un lotissement. Ils ont demandé et obtenu le terrain en question et ils ont commencé l’aménagement. On a fait la levée topographique et le plan, il reste le bornage. Tout ce que nous pouvons faire pour résoudre la situation nous le ferons. Il s’agit d’une incompréhension, dès que tout sera prêt ils vont attribuer les parcelles », rassure le ministre de l’habitat, Maurice Dieudonné Bonanet. « Il n’y aura pas de problème ». Ces paroles de l’autorité réconfortent les manifestants qui repartent l’air satisfait.

Aïna TOURE, Alice THIOMBIANO et Amsétou OUEDRAOGO (Stagiaires)

Burkina 24

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre