Soudan : Le départ d’Omar El Béchir exigé par des manifestants

366 0

La démission du Président Abdelaziz Boutéflika en Algérie semble avoir ragaillardi les  activistes soudanais qui depuis le samedi 6 avril sont plus nombreux dans les rues à exiger le départ d’Omar el-Béchir après trente ans de règne.

Les manifestations au Soudan sont entrées dans une nouvelle phase suite à l’appel de l’association de professionnels soudanais. Ce mardi 9 avril 2019, de nouveaux manifestants ont afflué au matin vers le centre-ville de Khartoum, bravant l’interdiction de manifester imposée par l’état d’urgence. Ces manifestants ont accru le nombre de ceux qui depuis quatre (4) jours ont érigé leur base devant le quartier général de l’armée chiffrant désormais dans l’ordre de plusieurs dizaines de milliers de contestataires dans le centre-ville de Khartoum, la capitale. Ils ont indiqué y rester jusqu’au départ du chef de l’État.

Tout comme à leur habitude, les forces de sécurité ont tenté de disperser les manifestants à coup de gaz lacrymogène mais ils se sont heurtés à l’interposition de l’armée qui a ouvert les portes du complexe militaire pour protéger les manifestants et tiré en l’air pour repousser la police.

L’opposition convaincue du soutien de l’armée a invité la hiérarchie militaire soudanaise autour d’une table aux fins de discuter directement avec elle des modalités d’une transition.

Selon les observateurs, l’ampleur et la détermination des rassemblements de ces derniers jours sont inédites en trente ans de règne d’Omar el-Béchir et devraient faire basculer les choses dans ce pays.

Kouamé L.-Ph. Arnaud KOUAKOU

Burkina24 

Source: RFI.FR

Article du même genre

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *